20 août 2016

L'histoire de "l'enfant blessé" d'Alep, une mise en scène ?


Lire,
Syrie : la face obscure du photographe qui a immortalisé l'enfant blessé

et

Le "petit garçon blessé dans le siège orange" - Un nouveau coup monté des "Casques blancs"
 

Une débandade raciste ahurissante en lieu et place de politique


Communiqué du Bureau national de l'UJFP (Union Juive Française pour la Paix)
Voir en ligne : http://www.ujfp.org/spip.php?article5097 

 Une débandade raciste ahurissante en lieu et place de politique



La presse étrangère exprime la stupéfaction des pays anglo-saxons (Huffington post) devant les arrêtés municipaux interdisant le burkini sur des plages françaises. Ainsi côtoyant des plages de nudistes (mais là ce n’est pas du repli identitaire et de l’entre soi communautariste !), les plages républicaines et laïques prétendent interdire à des citoyen-nes de se baigner en burkini, les mêmes n’osant par "pudeur" sans doute rappeler que les femmes juives orthodoxes portent exactement les mêmes tenues "tsnouot" modestes, souvent dans des plages "communautaires". Tant il est évident que ce n’est pas la tenue qui est visée mais celles qui la portent parce qu’elles sont musulmanes.
Le silence des autorités religieuses chrétiennes, mais en ce qui nous concerne particulièrement le silence des autorités religieuses ou communautaires juives à ce propos nous interroge. Nous considérons que cette ruée raciste contre les musulmans de ce pays devrait toucher les organisations juives communautaires et consistoriales dans ce qu’elles ont de plus cher, et pour cause : l’égalité de tous, quelle que soit l’appartenance religieuse, et le droit fondamental à la libre pratique de son culte.

Or nous le savons dans ce genre d’emballée, le silence tue. 

En attendant il s’agit, par ces arrêtés, d’humilier et de faire baisser la tête, et nous, comme juifs qui nous souvenons de ces moments de notre histoire où nos parents ont dû raser les murs en France, nous ne saurions nous taire.

Le véritable sursaut doit être républicain au sens premier de ce terme, il doit faire se lever tous les citoyens dignes de ce nom qui refusent l’association malfaisante de tous les musulmans aux attentats terroristes, et clamer le droit de tous et de chacun à l’expression libre de son culte et ou de ses croyances.

Ce sursaut doit être laïque au sens que les auteurs de la loi de 1905 avaient su donner à ce terme. Il relève de la citoyenneté aussi de comprendre que tout cela fait office de cache sexe aux réelles raisons des attentats : ce que cache le burkini, ce sont l’installation d’un état d’urgence permanent, les perquisitions et assignations à résidences multipliées, pas de vacances pour les musulmans !

La gestion ultralibérale de l’économie et des biens communs, associée à la gestion néoconservatrice de la politique et des citoyens, les guerres de ce régime dans le Moyen Orient et en Afrique...

Que nous sortions couverts ou découverts, c’est cette politique qui fait aujourd’hui consensus sur l’essentiel entre Maires "républicains" et Premier Ministre et qu’il nous faut combattre à découvert !

Il est aujourd’hui plus urgent que jamais, de choisir le camp des opprimés et de leur manifester notre solidarité totale, et d’agir avec eux pour rétablir l’état de droit conforme aux normes bafouées de la République, par les autorités mêmes chargées de les faire respecter.

Le Bureau national de l’UJFP, 18 août 2016.
 

3 août 2016

Israël soutient Daech mais terrorise les pacifistes israéliens


Menaces de mort, agressions, les opposants israéliens à la politique d’occupation et de colonisation israéliennes sont soumis, en toute impunité, à une politique de terreur en Israël, rapporte le journal Haaretz...

EuroPalestine

31 juillet 2016

Résistons ensemble à l'islam politique


La Presse.ca | 28 juillet 2016

Je me suis réveillée un peu engourdie, les mains moites et la tête lourde d'un trop-plein d'horreur. L'image du curé Jacques Hamel, debout, en soutane blanche, le visage émacié et les mains croisées sur un lutrin, me faisait penser à un tableau de Caravage. Je devine la bonté de cet homme d'Église de 86 ans égorgé devant les fidèles dans sa paroisse. À Saint-Étienne-du-Rouvray, cette ville ouvrière de près de 30 000 habitants de la France profonde marquée par le chômage et victime de la désindustrialisation, le curé y est décrit comme une figure prenant soin des autres. [...].

Si cette histoire me bouleverse aussi profondément, c'est certainement en raison de mon aversion à cette idéologie mortifère de l'islam politique que j'ai expérimentée dans la jeune vingtaine. En Algérie, l'hémorragie des forces vives s'est poursuivie, sans répit, pendant une dizaine d'années. Confrontés à l'accélération de l'histoire, nous n'avions rien vu venir. Rien du tout. Comme chaque fois, face à la bêtise humaine, des voix s'élevaient pour nous offrir la force de croire en la possibilité d'une autre vie. Pierre Claverie, l'évêque d'Oran, faisait incontestablement partie de ces hommes courageux et lucides. Ouvrez, ouvrez grandes les portes de l'évêché aux démocrates menacés, traqués et condamnés à mort par le Front islamique du salut et ses armées! Telle a été la position de ce natif d'Alger assassiné à Oran le 1er août 1996 en compagnie de son chauffeur. [...].

L'islam politique assèche les corps, assoiffe les âmes, tue le désir. Face à ce monstre liberticide, les démocrates gagneraient à unir leurs forces. Et pourtant, ils avancent en rangs dispersés. La gauche communautariste souffle sur les braises de l'« islamophobie » faisant du pied à ceux qui rêvent de nous précipiter dans une guerre des religions et de nous plonger durablement dans le clash des civilisations. [...].

On avance même l'idée que le terrorisme ne serait que la conséquence d'une intégration laborieuse et d'une laïcité trop intransigeante. Au final, ces thèses négationnistes ne font que conforter les soldats du califat sans jamais questionner le centre nerveux de l'islamisme, son idéologie, ce poison lent et inexorable.

Dans la lettre paroissiale de juin 2016, le père Jacques Hamel avait émis le voeu de construire « [...] un monde plus chaleureux, plus humain, plus fraternel [...] ». Comment imaginer que ce souhait puisse se réaliser sans la mise en échec de l'islam politique? Comment faire comprendre à ceux qui nous gouvernent que leurs complaisances et leurs lâchetés tracent la voie aux assassins de l'humanité?

Djemila Benhabib, écrivaine

Trois-Rivières
 
 

28 juillet 2016

Si on ne fait rien : une mise en garde qu’il faut écouter

 Source : Blog de R M Jennar

Gael Giraud, économiste du CNRS, auteur de L’illusion financière (Ed. de l’Atelier, 2012) et chef économiste de l’AFD (Agence Française de développement) sonne l’alerte sur la catastrophe écologique et économique mondiale en cours qui s’accélérera à partir de 2030 ou 2050 :


Gaël Giraud, chef économiste de l'AFD, 7... par littlebigfred

Allons nous léguer l’apocalypse à nos enfants ?
 

23 juillet 2016

Des chars allemands à 150 km de Leningrad

au hasard du net, photo d'archive

(...) Aujourd’hui, 72 ans après l’échec allemand devant Leningrad, des blindés allemands, frappés de la croix de fer, héritée de la Wehrmacht et restée le symbole de la Bundeswehr, se déploient, une nouvelle fois, à 150 km de la ville. Précisément dans les pays baltes – aujourd’hui dirigés par des gouvernements d’extrême-droite – d’où ils lancèrent l’offensive vers Leningrad. (...)
-extrait-

Lire l'analyse de Raoul Marc Jennar 
 

État d'urgence : surenchère dans la surveillance de masse


(...) La députée Isabelle Attard prononçait ces mots dans l’hémicycle :
Nous assistons, depuis la nuit de jeudi à vendredi, à une surenchère sécuritaire jamais vue. C’est à celui qui proposera le plus de mois d’état d’urgence, jusqu’à l’état d’urgence permanent. Le plus d’armes, le plus de guerre, le plus de surveillance de masse, le plus de prison, le plus d’enfermement préventif, le plus de camps d’internement.
Le compte rendu des débats indique qu’à cette phrase, « plusieurs députés du groupe Les Républicains » lui rétorquèrent : « Et alors ? » (...)

Lire l'article sur La Quadrature du net

_____________________


Source :

La députée écolo Attard propose de considérer comme "apologie du terrorisme" certaines pratiques politiques "véreuses"

L’appel du grand chef Raoni pour sauver la planète. L’union fait la force !


Le chef Raoni du peuple d’Amazone Kayapo a lancé un grand appel pour sauver la planète. Son ambition ? Réunir avant le début de la COP22 l’« Alliance des Gardiens de Mère Nature », une délégation de chefs autochtones traditionnels venus de tous les coins de la planète, afin d’établir une stratégie commune et de sauver l’écosystème.

Devant l’urgence de la situation planétaire, le Cacique Raoni, chef de la communauté Kayapo d’Amazonie, désire prendre les choses en main. Il s’était déjà rendu à Paris, lors de la COP21, plein d’espoir pour changer les choses. Malheureusement, la plupart de ses attentes ont été déçues. Pourtant, le chef de cette petite tribu ne se démonte pas, et a décidé de prendre les choses bien en main pour préparer la prochaine COP. ...
 
 

21 juillet 2016

Mort d’Adama Traoré entre les mains de gendarmes



Adama Traoré, 24 ans, est décédé ce mardi 19 juillet à Persan, ville du nord du Val d’Oise (95) alors qu’il venait d’être interpellé par les gendarmes.

Baguy et Adama, deux frères de la famille Traoré, sont en centre ville de Persan quand une patrouille de gendarmes interpelle Adama vers 18h d’après le procureur de la République de Pontoise. Selon les sources officielles, Adama, 24 ans, décède le jour de son anniversaire dès suites « d’un malaise cardiaque » entre les mains des gendarmes [1].

Très vite, la version officielle est démentie par Baguy, témoin de l’interpellation. Sur Itélé, il affirme que les gendarmes ont coursé et frappé son frère Adama. De l’avis des proches de la victime, Adama était par ailleurs en bonne santé et sportif.
(...)

Suite sur Paris-Lutte.Info 
 

Ce que valent nos adresses quand nous signons une pétition

Source : copie d'écran

Le chant des sirènes de la bonne conscience est hypnotique, et rares sont ceux qui n’ont jamais cédé à la tentation de signer des pétitions en ligne… Surtout quand il s’agit de ces « bonnes causes » qui font appel à nos réactions citoyennes et humanistes, à nos convictions les mieux ancrées ou bien sûr à notre indignation, notre compassion… Bref, dès qu’il nous semble possible d’avoir une action sur le monde avec un simple clic, nous signons des pétitions. Il ne nous semble pas trop grave de fournir notre adresse mail pour vérifier la validité de notre « signature ». Mais c’est alors que des plateformes comme Change.org font de notre profil leur profit…
 
Suite sur Framasoft  
 

ATTENTAT de NICE : au bal des menteurs (communiqué du Syndicat National des Journalistes CGT)

Christian Estrosi n’hésitait pas à claironner en janvier 2015 : « Avec 999 caméras et une caméra pour 343 habitants (…) je suis à peu près convaincu que si Paris avait été équipée du même réseau que le nôtre, les frères Kouachi n’auraient pas passé trois carrefours sans être neutralisés et interpellés ».

Aujourd’hui, avec 1257 caméras, le tueur fou de Nice a pu effectuer deux itinéraires de reconnaissance et mener à bien, hélas, son parcours assassin et sanglant sans être ni neutralisé, ni interpellé.

De son côté, Nicolas Sarkozy n’hésite pas à manipuler l’opinion en promettant (lorsqu’il sera à nouveau aux commandes) des mesures de lutte contre le terrorisme, alors que lorsqu’il était au pouvoir il a réduit les forces de police et de gendarmerie de plus de 12 000 postes.

Et pourtant, depuis l’attentat de Nice, ces deux matamores occupent les écrans et les grands médias pour se présenter comme des hommes providentiels qui, une fois revenus au pouvoir, assureraient la sécurité des Français.

On croit rêver. Le régime de faveur accordé aux leaders de la droite est indécent et contraire à toutes les règles éthiques de la profession.

Quand un homme politique ose avancer des arguments fallacieux ou ment de façon délibérée, il appartient aux journalistes de rétablir la vérité.

Le SNJ-CGT ne peut se satisfaire d’une information partiale, toujours au bénéfice des mêmes. Il dénonce ceux qui, dans la profession, se satisfont d’être ravalés au rang de teneurs de micros ou de porte-plumes.

Montreuil, le 19 juillet 2016
Source  : www.communcommune.com/2016/07/attentat-de-nice-au-bal-des-menteurs-communique-du-syndicat-national-des-journalistes-cgt.html
 

En lien ci-dessous le communiqué en PDF:

 

blogger templates