19 juin 2017

Plusieurs organisations unies contre l'état d'urgence permanent voulu par Emmanuel Macron


Lors d'une conférence de presse, Action Droits des Musulmans, Amnesty International, Human Rights Watch, La Quadrature du Net, le Syndicat de la Magistrature ou encore la Ligue des droits de l’homme ont tous dénoncé l'avant-projet de loi annoncé par Emmanuel Macron visant la lutte contre le terrorisme et la sécurité publique.

Le texte, décortiqué ici, va offrir au pouvoir administratif, Intérieur et préfets en tête, le pouvoir d’organiser des perquisitions administratives même de nuit, où pourront être décidées notamment des saisies de l’ensemble des données informatiques. Ces autorités pourront encore définir des périmètres de protection où fouilles de bagages et véhicules outre des palpations seront autorisées, le tout déconnecté de toute infraction pénale, sans élément de preuve tangible. S’ajoutent la pose de bracelet électronique, toujours sur décision administrative....
 
Suite sur Next Inpact
 

7 juin 2017

De Wikileaks à la France insoumise : rencontre avec Juan Branco, candidat tech aux législatives


Juan Branco, qui s'est fait connaître pour sa défense de Wikileaks, est candidat France insoumise aux législatives dans la 12e circonscription de Seine-Saint-Denis. Nous l'avons rencontré pour parler des origines de son engagement politique, de sa manière de mener campagne et d'aborder les enjeux numériques sur le terrain ou encore de son rapport avec l'organisation de Julian Assange.

À 27 ans, Juan Branco a déjà mené de nombreux combats : contre Hadopi, pour Julian Assange et Wikileaks… Aujourd’hui, il porte les couleurs de la France insoumise aux législatives, en tant que candidat dans la 12e circonscription de Seine-Saint-Denis.

Il revient, pour Numerama, sur l’origine de son engagement auprès de Jean-Luc Mélenchon, sa manière originale de mener campagne en tant que quasi-novice de la politique, les enjeux actuels du numérique, ses désaccords majeurs avec Emmanuel Macron, le paradoxe Uber pour l’emploi, son futur avec Wikileaks ou encore les défis qui l’attendent en cas d’élection à l’Assemblée nationale...

Lire sur Numerama
  

3 juin 2017

Les contre-vérités du nucléaire

La France s’acharne à présenter l'énergie nucléaire comme une industrie sûre (malgré les accidents), non polluante (malgré les déchets), capable de produire une électricité à bas prix (malgré l'effondrement économique de la filière), comme la solution pour assurer notre indépendance énergétique. Des arrangements avec la réalité que FNE décode...

Lire sur FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT 

 

Faire appliquer le programme défendu par J-L Mélenchon est encore possible


SI TU AS VOTÉ MÉLENCHON, REGARDE CETTE VIDÉO - Le Bon Sens

Si tu as voté pour Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle, il te reste encore une chance de faire appliquer son programme «L'Avenir en commun». Les 11 et 18 juin, il y a les élections législatives. Nous y élirons les députés qui décideront de la politique de notre pays pour les 5 ans à venir. Tout le monde peut voter et ça se passe dans les mêmes bureaux de vote que l'élection présidentielle. La France insoumise, le mouvement dont Jean-Luc Mélenchon est le porte-parole, présente des candidat.e.s partout. Bref : on peut gagner !

Pour en savoir plus sur les élections législatives, vous pouvez également voir ma vidéo en collaboration avec Accropolis : https://youtu.be/LeYaDwqupz4

Source:  youtube.com/watch?v=U5bFnDroszw&feature=youtu.be
 

31 mai 2017

Trouver 200 milliards par an sans réformer le code du travail n'est pas un problème

 

23 mai 2017, Par Patrick Cahez, source :Blog : L'Europe sociale des droits de l'Homme

ATTAC trouve 200 milliards par an sans réformer le code du travail

A quelques jours de la semaine mondiale d'action contre l'évasion fiscale, Dominique Plihon présente le rapport publié cette semaine par Attac intitulé «Rendez l'argent». Ce rapport démontre qu’il est possible – et urgent ! – de récupérer près de 200 milliards d’euros par an en France.  

https://blogs.mediapart.fr/attac-france/blog/290317/nous-avons-trouve-200-milliards-pour-financer-la-transition-ecologique-et-sociale

Attac vient de publier un rapport « rendez l’argent », soutenu par plusieurs dizaines d’organisations du mouvement social et citoyen. Ce rapport déconstruit le discours dominant selon lequel l’Etat serait en faillite en raison de ses dépenses excessives. Prolongeant les conclusions du rapport d’audit citoyen sur la dette, il montre que les déficits publics ne viennent pas de dépenses excessives, mais de l’argent public qui échappe aux caisses de l’Etat parce qu’il est détourné et confisqué au profit d’intérêts particuliers. Ce rapport montre qu’au moins 200 milliards d’euros peuvent être récupérés chaque année.Comment ? Par des mesures balisées et crédibles, qui pourraient être mises en œuvre par un gouvernement volontariste et poussé par les citoyen.ne.s, associations, mouvements et syndicats mobilisés en ce sens. Fiches techniques rigoureuses à l’appui, ce rapport détaille six mesures permettant d’atteindre cet objectif :
  • une lutte efficace contre l’évasion fiscale (80 milliards d’euros)
  • une taxation de l’ensemble des transactions financières (36 milliards d’euros)
  • des réformes fiscales visant une plus juste distribution des revenus et des richesses (20 milliards d’euros)
  • la suppression des niches fiscales les plus injustes et inefficaces (15 milliards d'euros, hors Pacte de responsabilité et CICE)
  • parmi ces niches, en particulier, la suppression du Pacte de responsabilité et du CICE (40 milliards d’euros)
  • la suppression des subventions directes et indirectes aux énergies fossiles (10 milliards d'euros)
Les mesures pointées dans le rapport ne sont pas uniquement destinées à remplir les caisses de l’Etat en récupérant plus de 200 milliards d’euros. Elles ont aussi pour objectif de lutter contre les inégalités, l’injustice fiscale, la spéculation, le réchauffement climatique.

28 mai 2017

À Toulouse, ils manifestent pour réclamer la fermeture des abattoirs


L’association de protection animale L214 a organisé une marche pour la fermeture des abattoirs, samedi 27 mai 2017, à Toulouse. Près de 500 personnes ont participé au cortège...

Lire sur Actu côté Toulouse 
 

23 mai 2017

En direct ce soir, présentation de la campagne des législatives pour la première circonscription du Lot


Avec Isabelle Eymes, candidate  et Merzouk Sider, suppléant
France Insoumise, première circonscription du Lot

Campagne législatives 2017
 
Le deuxième tour de l’élection présidentielle a fonctionné comme une pièce écrite d’avance. Emmanuel Macron a été élu Président de la République. L’extrême droite n’aura servi qu’à faire élire n’importe qui.

L’avenir qu’il prépare est sombre. Les enjeux écologiques sont absents de ses priorités. L’extrême finance a renforcé sa main-mise sur le pouvoir. Il compte imposer par ordonnances, en plein été, le dépeçage du code du travail. Mais Macron aurait tort de croire que la France se résigne à subir son programme. Des millions de gens ont voté par défaut, ou bien blanc ou nul et d’autres se sont abstenus.

Les électeurs ont d’abord voulu éliminer, dès le 1er tour, les deux vieux partis de la monarchie présidentielle, le Parti socialiste et le Parti Les Républicains. Ceux-là payent leurs mensonges, le chômage de masse, l’irresponsabilité écologique, les privilèges de la caste.

Pour nous, commence un devoir de résistance. La France insoumise appelle à utiliser les élections législatives pour stopper net le plan de Macron.
Nous sommes l’avenir parce que nous avons protégé notre indépendance, nous ne combinons pas avec les partis du vieux monde. La bataille continue. Notre peuple a déjà montré sa force.
 
 
Agenda des réunions publiques 
 

 
 

22 mai 2017

Comment « Le Monde » invente la « répression » au Venezuela


Mettons-nous dans la peau d’un habitant de la planète qui n’aurait que les médias pour s’informer sur le Venezuela et à qui jour après jour, on parlerait de « manifestants » et de « répression ». Comment ne pas comprendre que cette personne croie que la population est dans la rue et que le gouvernement la réprime ?  
Mais il n’y a pas de révolte populaire au Venezuela. Malgré la guerre économique la grande majorité de la population vaque à ses occupations, travaille, étudie, survit. C’est pourquoi la droite organise ses marches au départ des quartiers riches. C’est pourquoi elle recourt à la violence et au terrorisme, dont les foyers sont localisés dans les municipalités de droite. ll y a 90 pour cent de quartiers populaires au Venezuela. On comprend l’énorme hiatus : les médias transforment les îles sociologiques des couches aisées (quelques % du territoire) en « Venezuela ». Et 2% de la population en « population »..

Suite sur ZIN TV 
 

18 mai 2017

« Je suis un “terroriste” parce que j’ai défendu les droits des lapins »

Entretien avec Josh Harper,
militant états-unien
pour la libération animale

Propos recueillis par Ferdinand Cazalis
Lors d’une tournée européenne de conférences en Europe, Josh Harper a fait une halte à Marseille en septembre 2015, invité par l’association Alarm1. L’occasion d’un entretien avec ce militant emprisonné pendant trois ans sous le coup des lois antiterroristes spécialement votées en 2006 pour protéger les intérêts des industries utilisant des animaux aux États-Unis. En s’appuyant sur plus de deux siècles de lutte dans les pays anglo-saxons, Josh Harper apporte un regard aussi critique que partisan sur l’histoire des mouvements de libération animale – ses grandeurs et ses décadences....

Lire sur Jef Klak
  

12 mai 2017

La dissimulation de l’écocide : le triomphe du mensonge et de la propagande (par Nicolas Casaux)

cliquer sur l'image pour agrandir

Le regard que l’on choisit de porter sur le monde qui nous entoure découle de notre éducation — de notre conditionnement, de nos connaissances. Ce qui explique pourquoi, malgré le déroulement actuel d’un véritable drame socio-écologique, celui-ci soit si peu discuté, à peine aperçu, et à peine dénoncé. Ce qui explique d’ailleurs pourquoi ce drame peut se produire en premier lieu.

Les tenanciers du désastre de notre époque, ses acteurs les plus influents, les grands patrons de multinationales, de banques, de fonds d’investissement, les dirigeants des superpuissances étatiques, ceux qui ont beaucoup investi, qui misent gros, et qui ont donc beaucoup à perdre, propagent, à travers leurs nombreux outils d’acculturation et d’enculturation (programmes nationaux d’éducation, médias, institutions culturelles, etc.), une certaine vision de notre situation globale. Et ce depuis des siècles...
Lire sur le Partage
 

9 mai 2017

Aux armes, citoyens !


La Ve République s’est dotée hier de son huitième monarque : un libéral assumé, adversaire déclaré du Code du travail et chantre de la “start-uppisation” de la nation et de l’“ubérisation” sociale.  

Avec Emmanuel Macron l’ennemi a un nom, un visage, une adresse et il gouverne. Pourtant cette campagne, la plus “what the fuck” de l’histoire, entre affaires, absence de programme et discours creux, a permis à certains d’entre nous d’entrevoir une lueur d’espoir, à travers Jean-Luc Mélenchon et la France insoumise (FI). Mais, maintenant que la “défaite” à l’élection présidentielle est actée, que faire ? (...)

Suite sur Le Comptoir 
 

 

blogger templates