31 décembre 2017

Que 2018 soit l’année de convergence des luttes

Cédric Herrou. « L’État est devenu la terreur des faibles.»

Lire sur l'Humanité ... 

 

23 décembre 2017

Noël, la fin de l'ISF

Dessin de Goutal

21 décembre 2017

Toulouse, l’appel des mineurs isolés étrangers


Occuper un bâtiment, « c’est le seul moyen pour nous de survivre » : l’appel des mineurs isolés étrangers

35 mineurs isolés étrangers vivent au 75 rue glacière à Toulouse, dans un hôtel abandonné. Une procédure d’expulsion du bâtiment a été demandée par le propriétaire des lieux, Toulouse Métropole, et risque tout simplement de les remettre à la rue. Les mineurs isolés appellent au soutien de la population toulousaine, l’audience ayant lieu au Tribunal d’Instance de Toulouse le vendredi 22 décembre à 9h.

Lire sur Iaata,  
La lettre des mineurs isolés étrangers face à la menace d’expulsion

20 décembre 2017

Le jeune palestinien aux yeux bandés et encerclé par 23 soldats israéliens risque 20 ans de prison (vidéo)


Fawzi al-Junaidi, 16 ans, a été photographié le 7 décembre à Al-Khalil/Hébron, en Cisjordanie occupée, pendant des manifestations contre la décision du président des Etats-Unis Donald Trump de reconnaître la ville palestinienne de Jérusalem comme capitale d’Israël. On voit l’adolescent en jeans déchirés propulsé en avant par des soldats équipés de vêtements de protection complets qui empoignent ses deux bras...

Suite sur ISM-France
 

18 décembre 2017

Cette grande distribution qui affame les paysans et supprime les PME

source Photo Thierry Pasquet
Alors que les États généraux de l'alimentation se terminent, les grandes surfaces s'organisent et s'associent au niveau européen pour écraser les prix payés aux producteurs.

Lire sur Politis..
 

Les Antifas sans cagoule

Ils frappent partout, mais semblent venir de nulle part. Ils dénoncent un «fascisme» omniprésent et fantasmé. Ils n’ont aucune existence juridique mais bénéficient d’incroyables indulgences judiciaires. Qui sont-ils?

Les Antifas se plaisent à revêtir le noir, toujours encapuchonnés et masqués comme les Black Blocks, dont ils sont l’avatar. Comme on le sait, la dénomination Schwarzer Block fut imaginée dans les années 1980 par la police de Berlin-Ouest pour désigner les Autonomes de Kreuzberg. Ce quartier jouxtant le «Mur» faisait encore partie du secteur d’occupation US jusqu’en 1990. Autrement dit, les Black Blocks sont nés dans un territoire sous contrôle militaire américain.
C’est important, car au même moment apparaissait aux États-Unis, plus exactement à Minneapolis (Minnesota) l’Anti-Racist Action Network...

  

15 décembre 2017

Effondrement imminent, Clément Monfort tente d'alerter les journalistes

Confrères Journalistes bordel, réveillez vous !

Ce sujet m’ennuie, c’est un caillou dans ma chaussure. J’aimerais vous parler d’autre chose. Pourtant, c’est une réalité tangible et qui m’effraie profondément.

Oubliez deux minutes, les prédictions climatiques pour 2100, 2050, le développement durable, la transition énergétique, la COP 21, 23, où même encore le OnePlanetSummit. Prenez du recul. Il y a quelque de chose de bien plus grave qui se trame et dont (presque) personne ne parle…

 
 Sur le même sujet voir,

Jérôme Baschet : « Au Chiapas zapatiste, “le peuple dirige et le gouvernement obéit” »


Jérôme Baschet vit depuis vingt ans au Chiapas. Il a consacré de nombreux ouvrages au zapatisme dont l’un des derniers, « Adieux au capitalisme », nous propose de « rouvrir le futur et d’engager résolument la réflexion sur ce que peut être un monde libéré de la tyrannie capitaliste. » Nous l’avons pris au mot en l’interrogeant sur la manière dont les zapatistes peuvent nous inspirer pour rendre l’État inutile et dépasser enfin le capitalisme.

Lire l'interview sur Le Comptoir..
 

Souchiennes, Souchiens…



C’est une affaire entendue on a tous en nous quelque chose de Johnny. On n’a pas traversé 50 ans de vie française sans être imprégné de johnnisme made in yéyé.

Si l’instinct est l’intelligence des pauvres, alors le Jean-Philippe avait sacrément un gros QI du blair pour renifler l’ambiance et se tracer la route. Arrivant à incarner le pire et le meilleur du bon franglais bien de chez nous.

Passer d’enfant de la balle à monument institutionnel n’est pas donné à tout le monde mais,

cet unanimisme hystérique d’émotion collective obligatoire, cette injonction effroyable à être Johnny et à rejoindre le cortège grégaire a quelque chose de salement totalitaire ...

Suite sur rue-affre

11 décembre 2017

Ces douze projets très polluants financés par l’État grâce à nos cotisations retraites et notre épargne


Quand une mine de charbon géante engloutit un village en Allemagne, quand des Amérindiens sont chassés de leurs terres par un oléoduc, quand les compagnies pétrolières s’attaquent à l’Arctique, quand des millions de tonnes de CO2 supplémentaires s’apprêtent à être répandues dans l’atmosphère, c’est un peu, et bien malgré nous, grâce à notre argent. Voici douze projets méga-polluants dans lesquels l’Etat investit une partie de notre épargne et de nos cotisations retraites. Pour que la finance soit au service de « l’action climat », comme le souhaite Emmanuel Macron, il y a encore du travail !

Lire la suite sur Basta!

Petit guide de débunkage pour lecteurs de presse


Les médias restent des institutions légitimes, dont la critique demeure suspecte. Les sites de débunkage “citoyens” – qui consistent à démystifier les informations –, très réactifs contre des sites confidentiels, semblent ignorer la grande presse. Et pourtant, ces deux mondes se ressemblent. Petit guide de débunkage à l’usage du lecteur de presse assidu. 


Suite sur Le Comptoir..
 

7 décembre 2017

À Calais, les assos organisent des rondes pour protéger les migrants des violences policières


Depuis près de deux mois, plusieurs associations organisent des rondes de nuit pour protéger les migrants des violences policières et recueillir leurs témoignages. Ils en ont collecté une soixantaine. 

Calais (62) - « One more there », indique Toni dans un hochement de tête. Cramponnée à son volant, la petite brune annonce à John (1) l’emplacement d’un camion de CRS qui campe ce soir sur le Belgium Parking, une station-service bien connue des exilés qui veulent passer en Angleterre. Ce soir, les 2 bénévoles dénombrent 4 fourgonnettes de police dans ce petit périmètre, cerné de grilles surmontées de fils barbelés. Une zone occupée seulement par une forêt de semi-remorques et son lot de routiers à demi assoupis. « Je ne sais pas si tu as remarqué mais il n’y a personne ce soir », lance John à notre encontre.
Depuis deux mois, John et Toni découchent presque tous les soirs. Comme une vingtaine de militants, les deux jeunes gens veillent jours et nuits sur les quelques 500 exilés..

Lire la suite sur Street Press
 

La famille Bernanos réagit à l'arrestation d'Antonin

Le 5 décembre, à 6h00, la police a fait violemment irruption dans l'appartement de la mère d'Antonin Bernanos, détruisant la porte à coups de bélier. Un acte extrêmement brutal, qui l'a conduit le soir-même à Fleury Mérogis, en exécution du délibéré rendu le 11 octobre, et qui court-circuite les démarches d'aménagement de peine auxquelles il avait droit dans ce même délibéré. 

Hier, à 6h00, la police judiciaire du XVIIe arrondissement a défoncé la porte de l’appartement de la mère d’Antonin Bernanos, sans présentation ni sommation..

Suite sur blog Mediapart 
  

BD - Le renard est un ami des humains ! (pour en finir avec les idées fausses)

Le renard, emblème de la ruse et de l’intelligence, est souvent présenté comme un nuisible, voleur de poules, porteur de maladies et concurrent des chasseurs. L’auteur de cette tribune lève les préjugés autour de cet animal, qui se révèle un bel auxiliaire des humains. En bande dessinée.


Lire sur Reporterre..

Voir aussi : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/protegeons-renards/13081
 

3 décembre 2017

La Françafrique, ce n’est pas du passé

photo ©ludovic MARIN / AFP
2 décembre 2017, par Julien Salingue, source : Afriques en luttes


« Je suis d’une génération qui n’a jamais connu l’Afrique comme un continent colonisé » : ces mots ont été prononcés par Emmanuel Macron, le 28 novembre, au premier jour de sa tournée africaine, devant 800 étudiantEs réunis à l’Université de Ouagadougou. Et d’ajouter, suivant le célèbre principe selon lequel « plus c’est gros, plus ça passe » : « Je ne suis pas venu ici vous dire quelle est la politique africaine de la France, comme d’aucuns le prétendent, parce qu’il n’y a plus de politique africaine de la France ».

Le moins que l’on puisse dire est que Macron ne manque pas d’air, lui qui se trouve à la tête d’un État dont la politique néocoloniale sur le continent africain, connue sous le nom de « Françafrique », est dénoncée depuis des décennies. La veille de cette visite, l’association Survie publiait ainsi un rapport, consacré à « la coopération militaire et policière entre la France et des États africains », démontrant une fois de plus que, malgré les discours, la France n’en a pas fini avec son soutien diplomatique et militaire à des régimes dictatoriaux, brutaux et corrompus.

Exemple parmi bien d’autres, « au Cameroun, l’ambassadeur de France, lui-même militaire, a remis des décorations françaises à des représentants des forces de l’ordre camerounaises à l’occasion des commémorations du 11 novembre, soit juste après qu’elles aient tué entre 40 et 100 personnes lors de la répression des manifestations dans les régions anglophones. » Il y a certaines habitudes qui ne changent pas…

Présence militaire directe, interventions ponctuelles en défense de régimes « amis », formation des forces armées de régimes autocratiques, silence complice face à des épisodes répressifs sanglants : la liste est longue des agissements de la France qui, toujours au nom de la « lutte contre le terrorisme » ou du « maintien de la stabilité », contribuent avant tout à préserver les intérêts de la France, au mépris des populations locales et pour le plus grand bonheur de grands groupes français comme Bolloré ou Veolia.

La domination française, qui s’incarne notamment dans le franc CFA, survivance coloniale qui place 14 pays et près de 155 millions de personnes dans une situation de servitude monétaire à l’égard de la France, ne fait pas partie du passé. La France prend toujours une part active au pillage du continent africain et porte une responsabilité centrale dans nombre des tragédies qui s’y déroulent. En niant cette réalité, Macron s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs et nous rappelle que le combat contre la Françafrique est toujours d’actualité.

Julien Salingue


1 décembre 2017

Les chasseurs-cueilleurs et la mythologie du marché (par John Gowdy)


Marx affirmait que « la vitalité des communautés primitives était incomparablement plus importante que celle des sociétés capitalistes modernes. » Cette affirmation a depuis été appuyée par de nombreuses études..

Lire sur Le Partage
 

Lumineux

Avec le passage à l’heure d’hiver, la journée devient vite sombre. Pour les cyclistes, nouvelle galère, ils deviennent des ombres. Mais il y a une solution, une campagne de communication, une simple injonction, pour ne pas se faire renverser, pour ne pas être victime..

Suite sur Carfree

18 novembre 2017

Cette presse à dégueuler qui vit de dizaines de millions d’euros d'argent public

"Le Point, justement, a continué à toucher plus de 4,5 millions d’euros, soit 22 centimes d’aide du contribuable pour chaque hebdomadaire diffusé, bien que le titre appartienne à la famille Pinault, sixième fortune de France (11 milliards d’euros). M. Serge Dassault, cinquième fortune de France (12,8 milliards d’euros), sénateur UMP et propriétaire du Figaro, a reçu, lui, 16 centimes de l’Etat pour chaque exemplaire vendu d’un journal qui exalte les vertus de l’austérité budgétaire. Et c’est sans doute parce que le quotidien Les Echos appartient à M. Bernard Arnault, première fortune de France (24,3 milliards d’euros), que ce quotidien économique qui, lui aussi, peste sans relâche contre les dépenses publiques, n’a reçu en 2013 que 4 millions d’euros du contribuable…"
Lire « Le Monde diplomatique » disparaît…


Plus d'info,
Liste des journaux subventionnés (source : Ministère de la Culture et de la Communication):
Deux cents titres de presse les plus aidés en 2012


16 novembre 2017

Pourquoi tout va s'effondrer


Si vous pressentez que l'avenir s'annonce morose, qu'il y a peu de chance que tout ce bazar termine dans la joie et la bonne humeur, qu'il existe une infime chance que nous échappions à un effondrement systémique de la civilisation thermo-industrielles, vous n'êtes pas loin du compte.

Dans cette vidéo, nous essayons - en nous appuyant sur les données disponibles - d'expliquer pour quelles raisons nous pensons que la situation est inextricable et qu'un effondrement systémique est aujourd'hui inévitable.


Merci à Le 4ème singe pour cette réalisation. 
AL

 

Cette misère galopante que fait en France hurler l’hiver




Je prends souvent le métro, notamment les ligne 1 et 9. Je suis comme vous de plus en plus révolté. Je n’ai jamais autant croisé de personnes dans une détresse extrême. Le froid arrivant, des femmes, des hommes affamés, à qui on ne donne plus d’âge tant ils sont esquintés par la vie, abrutis par les piquettes infâmes qu’ils ingurgitent pour se réchauffer et oublier leur condition, se réfugient dans les stations ou les couloirs du métro... Ces stations où peu à peu, la RATP plus soucieuse de son image que compatissante, remplace les banquettes classiques par des sièges "anti-SDF". Des jeunes femmes, des jeunes hommes, certains errant sur les quais, blancs comme des zombies, bavant, hagards, et qui nous interpellent pour réclamer un euro, un ticket restaurant ou quelque chose à manger. A Nation, chacun peut croiser cette vieille femme à moitié nue, crasseuse, couchée à même le sol, en plein milieu d’un couloir et que nous contournons tous pudiquement... Par sa ruine, toute dignité lui a été retirée. Elle est pour moi le symbole cruel de la démission ou de l’indifférence de l’État français. J’ai appelé le SAMU social... 
Suite sur LGS 
 

12 novembre 2017

Quelques documentaires sur des catastrophes écologiques occultées (par Nicolas Casaux)


La plupart des mili­tants écolo­gistes se sont un jour ou l’autre heur­tés, lors d’une discus­sion ou d’un débat sur les problèmes envi­ron­ne­men­taux, à un (ou des) indi­vidu(s) parti­cu­liè­re­ment scep­tique(s) et/ou techno-reli­gieux (ceux qui croient ferme­ment que le déve­lop­pe­ment tech­no­lo­gique nous permet­tra toujours de résoudre les problèmes qu’il engendre perpé­tuel­le­ment).

La défo­res­ta­tion massive ? On replan­tera des “forêts”, traduc­tion : des plan­ta­tions, des mono­cul­tures, non pas des forêts, et en espé­rant qu’il reste des sols sur lesquels les plan­ter...

Suite sur Le Partage
 

Juncker au centre d'un scandale fiscal impliquant 340 multinationales


Les accords fiscaux secrets passés entre des centaines de firmes et le Luxembourg, afin de soustraire des milliards d'euros à l'impôt, ont forcément été couverts par le président de la Commission européenne.

Quarante médias internationaux s'appuyant sur des documents obtenus par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) viennent de révéler l'existence d'accords fiscaux secrets entre le Luxembourg et 340 multinationales, dont Apple, Amazon, Ikea, Pepsi ou Axa. Ces accords, qui permettent à ces firmes de minimiser leurs impôts, représentent des milliards d'euros de recettes fiscales perdues pour les États où ces entreprises réalisent des bénéfices...

 Lire sur Politis
 

Les murs ont des Google Ears


L’ami Gee continue à nous dessiner les frasques des GAFAM et passe un peu de temps, cette fois-ci, à expliquer les danger des appareils connectés qui « écoutent »… une énième raison d’essayer d’organiser une autre société où, peut-être, les humains s’écouteraient entre eux au lieu de se faire volontairement espionner par des boîtes noires....

Lire sur Framablog
 

Le sommet de l’OTAN accélère les préparatifs de guerre contre la Russie


Mercredi et jeudi, les ministres de la Défense des pays de l’OTAN se sont réunis à Bruxelles pour discuter des plans d’une escalade militaire majeure en Europe. Alors que le gouvernement Trump alimente le conflit avec la Russie et la Chine dans le Pacifique avec des menaces d’attaque nucléaire américaine contre la Corée du Nord, l’OTAN prévoit une modernisation majeure de ses installations militaires en Europe pour mener une guerre avec la Russie...

Lire la suite




7 novembre 2017

Le fondateur de The Pirate Bay enterre l’utopie d’un Internet décentralisé



peter-sundeLe constat est sévère. Pour le fondateur The Pirate Bay, l'idée d'un Internet décentralisé est perdue. 

C’est un regard désabusé que porte Peter Sunde lorsqu’on lui demande son point de vue sur la trajectoire qu’Internet a pris depuis dix ou quinze ans. Pour celui qui a été pendant longtemps la voix et le visage de The Pirate Bay, avant de passer à autre chose, « tout est allé de travers ». Et la raison principale à ses yeux est qu’il n’a pas été possible de résister ou de voir venir la centralisation d’Internet.

« Je dirais que nous, en tant que peuple, avons un peu perdu Internet au profit de la société capitaliste […]. Nous avons eu cette petite ouverture pour un Internet décentralisé mais nous l’avons perdue en étant naïfs », a-t-il déploré lors d’une présentation ayant eu lieu dans une conférence hongroise, la Brain Bar Budapest, dans des propos rapportés par The Next Web...

Suite sur numerama..

Lire aussi, 
 

6 novembre 2017

Data pesticides, une carte interactive de la qualité de l'eau du robinet



Visualisez les teneurs en pesticides et leur évolution de 2007 à 2014, dans les eaux souterraines qui alimentent vos robinets.


Accéder à la carte...
 

29 octobre 2017

Flat tax Macron : des dizaines de milliards évaporés par an, merci qui ?


Gabriel Zucma, professeur d’économie à l’université de Berkeley (Californie, Etats-Unis d’Amérique) vient nous alerter sur la « mesure phare » du quinquénat Macron : la « Flat Tax ». Ce prélèvement forfaitaire unique de 30% a été budgétisé à -1,5 milliards d’euros par le gouvernement pour les recettes de l’Etat. Selon Zucma — et il a des argument — la Flat taxe coutera en réalité 10 fois plus aux contribuables, soit au bas mot, 15 milliards d’euros. Pour résumer, l’économiste de Berkeley explique dans une tribune du Monde la chose suivante :

Lire sur RefletInfo ..
 

Rémi Fraisse : il y avait une équipe fantôme

Que s’est-il réellement passé dans la nuit du 25 au 26 octobre 2014, à Sivens (Tarn), lors de la mort de Rémi Fraisse ? À la lumière du dossier d’instruction et de nombreux témoignages, Reporterre révèle les faits. Ils contredisent la version officielle. Une équipe fantôme de gendarmes a agi cette nuit-là. Et n’avait pas pour seul but de défendre la zone.


Sur la mort de Rémi Fraisse, on croyait avoir tout lu. Voici le récit qui s’est imposé : le weekend des 25 et 26 octobre 2014, à Sivens, le rassemblement festif contre le projet de barrage dégénère. Les forces de l’ordre ont pour mission de défendre une « base de vie », sur le site même où le barrage est prévu. Sur cette base sont habituellement rangés les engins de chantier, mais cette nuit-là, il n’y en a aucun. Les heurts avec les manifestants s’étirent dans la nuit. À 1h45 du matin, une grenade offensive est lancée par les forces de l’ordre et tue, sur le coup, le jeune homme.

Plus d’un an et demi après le drame..

Lire sur Reporterre.. 

Retour du « retour de l’ultragauche »


Julien Coupat répond aux inquiétudes du Parisien

Mercredi 18 octobre, Le Parisien titrait en Une « Enquête sur les militants de la violence ». Si l’enquête (accessible à la fin de cet article), elle-même intitulée « Inquiétante ultragauche », égraine les habituels poncifs policiers, elle laisse aussi la part belle à quelques scoops et nouveautés. En effet, un sous-titre tire la sonnette d’alarme : « De plus en plus de femmes », une exergue particulièrement inspirée et anxiogène signée « Un policier » l’affirme : « On voit qu’ils sont prêts à aller de plus en plus loin. » Quant à Julien Coupat, une source policière le dénonce sans détour : il se serait rendu à une manifestation en taxi. Contacté par téléphone, ce dernier nous a pourtant juré n’avoir pas utilisé ce mode de transport depuis au moins 5 ans. Anticipant le prochain rapport de la DGSI qui l’accuse de prendre des Uber, il a jugé bon de répondre publiquement à tant de diffamation.


Cher Eric Pelletier,

Je découvre avec amusement votre dernière « enquête » dans Le Parisien...

Suite sur Lundimatin..
  

22 octobre 2017

Crise écologique : notre cerveau n’est pas programmé pour se la représenter !


*(..) Tellement habitué aux évolutions linéaires, le cerveau de l’homme non mathématicien n’appréhende pas une des particularités de la croissance exponentielle : sa vitesse. Cette incapacité d’intelligence est un des éléments nous permettant de comprendre l’évolution de notre conscience écologique. (..)




Crise écologique : notre cerveau n'est pas programmé pour se la représenter !

Denis Dupré nous explique l'une des raisons de notre immobilisme face à la catastrophe écologique annoncée : la non perception des exponentielles...


Lire sur les Chroniques de l'Anthropocène 
 

18 octobre 2017

« Génocide silencieux » et « fraude scientifique » : l'accablant documentaire sur le glyphosate


En octobre 2016, un « faux tribunal » constitué de vrais juges condamnait Monsanto pour les ravages sur l’homme et l’environnement qu’est fortement soupçonné de causer son herbicide à base de glyphosate, le Roundup. La journaliste Marie-Monique Robin a enquêté en amont du procès et accumulé les indices contre Monsanto. Son documentaire, Le Roundup face à ses juges, ouvertement à charge, est accablant, non seulement pour le glyphosate, mais aussi pour la firme américaine, qui semble prête à tout pour sauver son herbicide. À voir sur Arte, mardi 17 octobre à 20h55.

C’est une succession de témoignages à vous glacer le sang. En Argentine, la caméra de Marie-Monique Robin suit des chercheurs à la rencontre de populations vivant à proximité de champs aspergés d’herbicides..




 

8 octobre 2017

Des chevaux maltraités, vidés de leur sang au profit de l’industrie de l’élevage français


Il y a de ces découvertes qu’on aimeraient vraiment éviter de faire. Deux ONG ont mené une enquête exclusive entre mars 2015 et avril 2017 sur les “fermes à sang” en Argentine et en Uruguay. Ces industries de l’horreur exploitent des juments pour leur extraire une hormone particulière, uniquement sécrétée lorsqu’elles sont gestantes. Tortures physiques et mentales, avortements forcés, saignées, ces animaux souffrent le martyr au bénéfice de l’élevage français. 

Lire sur Mr Mondialisation ..

Une pétition circule pour mettre la pression au Parlement, à la Commission et au Conseil Européen. Avec déjà plus de 1,7 millions de signatures, la lutte pour l’interdiction totale d’importation d’eCG en Europe au profit des laboratoires pharmaceutiques et des élevages est engagée.
 

"Paroles juives contre le racisme " - Les clips antiracistes de l’UJFP

Copie d'écran

Eyal Sivan
L’Union juive française pour la paix est une organisation juive laïque qui a été créée sur la question du Proche-Orient et du soutien au peuple palestinien. Mais le combat pour la justice et l’égalité des droits ne pouvait se mener là-bas et ne pas concerner le racisme aussi ici en France. Sur la base des mêmes valeurs, l’UJFP s’est donc engagée aux côtes des victimes du racisme pour promouvoir un nouvel antiracisme, politique et décolonial.

En 2016, l’UJFP a publié un petit livre intitulé « Une parole juive contre le racisme ». Les 5000 exemplaires de ce livre sont aujourd’hui épuisés et l’UJFP travaille à la seconde édition qui paraîtra en janvier 2018. Ce livre a reçu le soutien du CGET.

Le projet de clips vidéo

Pour prolonger cette réflexion, le réalisateur Eyal Sivan a donné la parole à 35 militants antiracistes de l’UJFP. A partir de leur trajectoire personnelle, ils s’expriment sur le racisme et l’antiracisme d’aujourd’hui. Il s’agit de lutter contre les stéréotypes concernant les Juifs mais aussi de montrer comment des Juifs peuvent contribuer à la construction d’un nouvel antiracisme. (..)

Suite sur le blog de l' UJFP..
 

2 octobre 2017

Catalogne : Prendre parti dans une situation étrange


Il y a des moments où la réalité se simplifie. Ce n’est plus l’heure de faire la part de la vérité et du mensonge dans les arguments qui prétendent défendre l’unité d’Espagne ou proclamer l’indépendance de la Catalogne. Il n’est pas non plus nécessaire de remonter à l’année 1714 [1] ni de chercher dans les griefs plus récents. Quand on en appelle à ’la Loi et l’Ordre’, tout à coup, tout s’éclaire et chaque position apparaît parfaitement définie sur la table de jeu. Puis, de façon viscérale, ceux d’entre nous qui restaient silencieux savons où nous situer : nous serons toujours face à ceux qui veulent imposer la consigne de rétablir l’autorité. Nous connaissons bien une phrase forgée en France avant la révolution de 1848 qui disait : ’La légalité tue’.

Effectivement nous sommes, donc, contre l’État espagnol et sa légalité, bien que pour cela nous ayons à prendre partie entre des drapeaux qui nous étouffent, parce qu’ils nous pompent l’air..

Suite sur lundimatin..
 

30 septembre 2017

HOPITAL : Quatre cents médecins d’établissements d’Auvergne-Rhône-Alpes dénoncent une politique générale de destruction des services publics


C’est désormais de toutes les régions de France qu’affluent les signatures des médecins hospitaliers de toutes spécialités, en soutien au courrier adressé par 400 d’entre eux, originaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes, à la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. « La ligne rouge est dépassée. Nous ne pouvons plus continuer ainsi », estime le Dr Caron, psychiatre, praticien hospitalier …  
Suite sur le blog du Front syndical de classe ..
 

28 septembre 2017

Le budget de l’État en 2018 : austérité et injustices en marche


Le projet de loi de finance (PLF) pour 2018 est une parfaite illustration du macronisme : au service des plus riches et de la finance, cette politique coupe les budgets sociaux et promet l’injustice fiscale.

Le gouvernement veut tout à la fois baisser les dépenses publiques, et dans le même temps, réduire les recettes en diminuant les prélèvements obligatoires au prétexte de « libérer » l’économie. Ce sont les grandes entreprises qui en profiteront (avec la baisse de l’impôt sur les sociétés) et les ménages les plus riches, sachant que par ailleurs ceux-ci cachent près de 10 % de leur richesse dans les paradis fiscaux.. Selon Oxfam, les 10 % les plus riches bénéficieront d’une hausse des revenus 18 fois plus importantes que les 10 % les plus pauvres ! 46 % des baisses d’impôts aux ménages seront concentrées sur les 10 % les plus riches, selon l’OFCE [1]. Deux cadeaux fiscaux emblématiques leurs sont accordés..

Suite sur le blog d'ATTAC..
 

 

blogger templates