24 avril 2009

BIL’IN 17 avril 2009 BASEM ABOU RHAME, 29 ans, ASSASSINÉ PAR LES FORCES D’OCCUPATION ISRAÉLIEN



C'était le 18 eme Palestinien tué lors de manifestations contre le Mur ! Dix d'entre eux avaient moins de 18 ans, le plus jeune 10 ans !

Cet assassinat intervient dans un climat très tendu. En effet, hier des juifs israéliens ont tenté de pénétrer sur l’esplanade des mosquées en vue de manifester et revendiquer ce lieu ! La police a fait barrage et les a empêchés de pénétrer sur l’esplanade, mais immédiatement la nouvelle s’est répandue créant des attroupements de palestiniens. L’armée et la police ont immédiatement "bouclé" toute la vielle ville et Jérusalem est... A Naplouse, dans les écoles on a informé les enfants et les jeunes de cet incident survenu sur l’esplanade des mosquées. On sait que la deuxième intifada a été déclenchée par la provocation d’Ariel Sharon qui s’est "promené" sur l’esplanade des mosquées avec toute une troupe d’israéliens, policiers et militaires... Compte tenu des orientations affichées du nouveau gouvernement israélien, les palestiniens vivent dans un climat où la tension est monté encore d’un cran...

Article et vidéo...

Chernobyl Day 25 -26 avril 2009


Le réacteur nucléaire n° 4 de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986, il y a 23 ans. A cette date commença la plus grande catastrophe technologique et industrielle de tous les temps.

A quelques dizaines de kilomètres de chez vous se trouve la centrale nucléaire de Golfech qui rejette en toute légalité des milliards de becquerels de radioactivité ( Iode, césium, tritium,...) dans l'air et dans la Garonne . Ces éléments radioactifs ont un effet négatif sur notre santé, sur celle de nos enfants et en auront sur celle de nos petits enfants .

N'oublions pas que des pastilles d'iode sont stockées dans une vingtaine de lieux du Lot au cas où ...la centrale nucléaire de Golfech … mais silence, il paraît que ce n'est pas dangereux une centrale nucléaire .

N'oublions pas que les centrales nucléaires génèrent des déchets que l'on devra surveiller durant des milliers et pour certains d'entre eux des millions d'années jusqu'à ce qu'ils aient perdu toute leur radioactivité . Qui peut garantir qu'on pourra les surveiller durant tout ce temps .

Un accident nucléaire est envisageable en France . Sinon pourquoi les autorités envisageraient elles la distribution de pastilles d'iode ? Peut on envisager une région entière rayée de la carte par la radioactivité ? L'évacuation de millions de personnes sera impossible, et les populations seront gardées militairement dans ces zones contaminées et seront sacrifiées .

Le nucléaire tue l'avenir, refusons le !Nous exigeons l'arrêt du programme EPR ( Flammanville et Penly ) et de toute la filière nucléaire.

RASSEMBLEMENT le 25 AVRIL à 10h

devant la sous-préfecture de FIGEAC

avec le collectif citoyen antinucléaire

contact : P. QUEMPER /06.30.40.96.64


RASSEMBLEMENT le 26 AVRIL à 14h

devant la centrale nucléaire de GOLFECH :

Théâtre-tract,inauguration d'un panneau « ISO CHERNO »

( covoiturage : Rendez-vous à 13h place Chapou devant la cathédrale )

Plus d'infos : www.sortirdunucleaire.org/ tchernobyl day




22 avril 2009

Les racailles du CAC 40

Mercredi 22/04/2009 | Posté par Nordine Nabili

Les mots ont une double fonction, apaiser les tensions ou les exacerber. "Confiance" et "voyou" sont les deux stars du moment

Certains mots exaspèrent les uns et enthousiasment les autres, mobilisent ici et insupportent ailleurs. La seule question qui vaille tient au contenu et à la portée que nous leur donnons. Les plus riches sont ceux qui en possèdent le plus et qui savent les manier à bon escient. Prenons deux exemples récents : « confiance » et « voyou ». La forme et le fond mêlés, ces deux-la, à l’image de Madoff et Kerviel, résument notre état d’esprit depuis l’émergence de la crise financière que nous traversons à la rame depuis l’automne dernier.

la suite de l'article sur BondyBlog


21 avril 2009

"Sortir du nucléaire" pointe l'absurdité de la loi "anti-cagoules" et maintient ses rassemblements "masqués" (25/26 avril)

- Les manifestants du "Chernobyl day", qui portent des masques pour
symboliser les victimes anonymes du nucléaire, doivent-ils être arrêtés ?

- Le gouvernement ferait mieux de faire la vérité dans
l'affaire de l'espionnage des antinucléaires par EDF


Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce l'absurdité du projet de décret du ministère de l'intérieur, et de la proposition de loi de plusieurs députés UMP, qui visent à créer "un délit pour le port de cagoules et de tout autre moyen de masquer le visage lors de manifestations ou attroupements".

En effet, tous les ans, pour l' "anniversaire" de la catastrophe de Tchernobyl (26 avril 1986), des rassemblements sont organisés ( cf http://chernobyl-day.org ) dans toute la France et au delà, et les manifestants portent des masques (cf photo) afin de symboliser les victimes anonyme de l'atome : les millions d'européens contaminés par le nuage de Tchernobyl, les travailleurs intérimaires envoyés par EDF dans les zones les plus contaminées des centrales, les riverains des installations nucléaires, les victimes des bombardements et essais nucléaires, etc.

Le ministère de l'intérieur prétend que son projet de texte ne vise "que" les personnes qui se dissimuleraient le visage "dans le but de ne pas être reconnues" et "de se livrer à des violences ou commettre des dégradations". Mais il ne s'agit là que de précisions verbales sans valeur juridiques. Une tel texte de décret ou de loi peut être utilisé à dessein pour sanctionner lourdement des manifestants du seul fait de leur engagement.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" étudiera les moyens juridiques pouvant faire annuler tout décret ou loi qui viserait à restreindre le droit de manifester. Le gouvernement ferait mieux de protéger les libertés publiques, en commençant par faire la vérité dans l'affaire de l'espionnage des antinucléaires par EDF.


Cette manifestation, organisée partout en France, va-t-elle devenir illégale ?
Chernobyl day - http://chernobyl-day.org


17 avril 2009

Proposition d'un boycott de l’élection Européenne du 7 juin 2009

Un triste constat : Le Traité Constitutionnel Européen (TCE) rejeté par référendum en 2005 par les Français-es à 53% ne s’intéressait pas à l’Europe sociale. Mais son frère jumeau le Traité de Lisbonne approuvé par le Parlement français fait toujours la part belle à la libre circulation des capitaux et des marchandises. C’est sur ces bases politico-économiques qui encouragent la spéculation, le crédit à la consommation et les profiteurs en tout genre, que « la crise financière » est survenue. Je la qualifie de « casse financier du 21ème siècle ». Les Européens sont gouvernés par des technocrates de plus en plus éloignés des préoccupations des gens ordinaires. Les centres de décisions sont délocalisés. Cette pyramide de décideurs n’est pas loin de la pyramide décisionnelle des profiteurs, qui gouvernent les multinationales. Elle poursuit le même but, les profits monétaires, l’enrichissement privé, l’accumulation des pouvoirs, la manipulation des masses. Ce n’est pas l’Europe dont nous voulons !
L’Etat français ne cesse plus d’endetter les contribuables (1210 Milliards de dette avant la crise) et on peut dire qu’il entretient un système « faillitaire » depuis de nombreuses années et pas seulement sur le plan économique et financier mais également sur le plan environnemental et du respect des droits de l’humain. Les femmes et les hommes du gouvernement français actuel représentent l’élite française de cette idéologie décadente. Certains-es d’entre eux sont d’anciens-nes capitaines d’industrie et le Présidents est lié au Gotha des affaires et au patronat. La plupart des grands patrons ont sollicité des aides de l’Etat, démontrant leur incapacité à gérer leur entreprise. C’est inacceptable !
Le triste constat ne s’arrête malheureusement pas là. Alors qu’une vacuité s’installe en politique, avec la demande pressente d’une autre société, la gauche est divisée. Je ne me reconnais plus dans cette division de mes amis politiques dispersés dans des camps différents et qui s’opposent : au NPA, à la Fédération, au Front de Gauche, à Lutte Ouvrière, etc. Tous dispersés et divisés et prêts encore une fois à nous faire perdre une élection. Je m’adresse à vous pour réagir parce qu’ « Une minorité est sans pouvoir tant qu'elle se conforme à la majorité : ce n'est même pas alors une minorité » (Thoreau). Après le déni de démocratie du parlement, la banqueroute (organisée ?) du capitalisme, qui plonge le pays dans la récession et plus de pauvreté, il serait grand temps que les peuples d’Europe, et la France en particulier, réagissent.

Que pouvons-nous attendre de l’élection européenne ? On ne peut pas être contre le Traité de Lisbonne, qui régit l’Europe contre le consentement du peuple, et se présenter aux élections sans trahir, ou encore aller voter à gauche le 7 juin sans perdre la face. De plus, l’émiettement des forces de gauche en plusieurs listes annule tout espoir d’avoir un seul élu au parlement européen, comme le rappelait Clémentine Autin le 31mars dernier à Saintes, tout en appelant à rejoindre la Fédération, alors que des membres du Front de gauche demandaient de les rejoindre aussi ce même soir. Quelle crédibilité pouvons nous avoir à gauche de la gauche, en nous disant en faveur de la solidarité et en étant incapables de nous unir autour d’un projet commun pour une élection ? Voter, reviendrait à avaliser la confiscation de la démocratie et cette ridicule guerre des chefs.

Ma proposition : Le boycott d’une élection n’est pas le reniement du droit de vote, il appuie une revendication faite aux responsables d’une infraction au respect des droits de l’Humain ou de la nature. Il y a au moins trois bonnes raisons qui me poussent à proposer le boycott de l’élection européenne et à poser les revendications suivantes au gouvernement :
1)L’abandon du traité de Lisbonne par la France et l’ouverture d’une consultation démocratique avec les 20 Etats membres et toutes les composantes de l’Europe, pour un nouveau traité.
2)La levée du secret bancaire et la fin des paradis fiscaux.
3)La nomination d’une commission d’enquête parlementaire européenne sur les dessous de la crise financière, avec des investigations dans les paradis fiscaux.
Bien entendu, nos adversaires accueilleront avec satisfaction et mépris notre boycott. Il s’agit d’une étape, pas d’un objectif final.
Je propose les deux revendications suivantes à tous les partis de gauche :
1)L’union des forces de gauche à l’échelle nationale et européenne sur la base des valeurs qui nous rapprochent et non qui nous divisent. La création d’une Grande Fédération de Gauche, avec une répartition équitable des candidats sur une même liste, au prorata des derniers résultats électoraux.
2)Un appel aux populations du monde pour sortir de la culture du productivisme et du consumérisme, ces serviteurs du capitalisme. Car il est illusoire de tout attendre des gouvernements et des partis politiques.
Je ne pense pas une seule seconde que l’une de ces revendications puisse être satisfaite aujourd’hui. Mais elles ont le mérite de s’inscrire dans une stratégie à long terme en interpellant les responsables politiques et les médias. Je propose de demander à ceux qui nous représentent ou y aspirent d’avoir plus de dignité. Plus nous serons nombreux à porter ces revendications et plus nous aurons de chance de les voir satisfaites. Dans le cas contraire, et ce n’est qu’une étape, je propose à celles et ceux qui ne veulent pas capituler la stratégie suivante le jour du 7 juin : déployer des piquets de grève devant tous les bureaux de vote avec les symboles suivants : dessins de cercueils sur lesquels seront inscrits « démocratie » ou « 29 mai », brassards noirs, ou bâillons noirs ou vêtements noirs, etc. Je propose aux plus courageux et héroïques des citoyens-nes de faire des interpositions en se couchant ou s’assoyant sur les chemins et les accès aux bureaux de vote, afin d’obliger la police à intervenir. Il sera de notre devoir alors de nous laisser traîner, voire emprisonner et de décliner notre identité. Thoreau dont l’action et le courage ont fait école, disait justement pour condamner le gouvernement américain au 19ème siècle, que la place d’un homme libre dans une société esclavagiste était la prison. Je propose que nous brûlions des copies de nos cartes d’électeur devant les journalistes et les photographes. Le tout pour interpeller les médias et la presse afin de faire passer notre message. Conformément aux règles de la non-violence, je propose de commencer par adresser des pétitions et des lettres individuelles aux responsables politiques, avec en copie les journalistes, signifiant notre intention de nous opposer au scrutin si tout ou partie de nos revendications ne sont pas satisfaites.
Notre devoir est de ne plus participer à cette mascarade politique qui bafoue la démocratie, vire au cauchemar économique, humanitaire et environnemental. Je propose de créer des comités dits « du 29 mai » pour étayer cette proposition, l’entériner, écrire une pétition nationale et se préparer au boycott si nous n’obtenons pas satisfaction d’ici le 7 juin. Si cet appel aux collectifs échoue, que chacun face pour le mieux.

Pour finir sur une note d’optimisme : Les collectifs ou comités citoyens sont la plus belle réalisation démocratique. Mais ils semblent avoir été minés par l’entrisme des appareils politiques en déconfiture, reconstitués et colmatés. Nous n’avons pas su réinventer une gouvernance horizontale avec cette force populaire constituée, précisément parce que ce modèle reste encore à inventer. Gandhi disait : « Dans cette structure composée d’innombrables villages (collectifs), il y aura des cercles de plus en plus grands, mais jamais de structure ascendante. L’existence ne sera pas bâtie sur le modèle d’une pyramide dont le sommet est soutenu par la base. Il s’agira d’un cercle océanique dont le centre sera l’individu toujours prêt à périr pour le village, et le village prêt à périr pour le cercle de villages (…) » Il résumait cette idée ainsi : "Dans cette nouvelle nation (l’Inde indépendante) où le dernier est égal au premier ou, en d’autres termes, personne ne vient en premier et personne en dernier".

Vous pouvez réagir à cet appel sur ce blog. Merci de transmettre ce message à tous les collectifs de France.
Cordialement

Jean-paul Alonso

Si vous adhérez au texte ci-dessus, je vous invite à signer la pétition suivante;

16 avril 2009

Mona Chollet : « Le triomphe de Sarkozy résulte d’une manipulation à grande échelle des imaginaires. »

Car c’est un fait : les exhibitions de luxe et les impudeurs répétées de Sarkozy sont pour l’instant une arme politique dévastatrice, remarquablement adaptée à notre époque et à son salmigondis médiatique. En faisant rêver sur son ascension, en racontant de "belles histoires" à la sauce TF1 (l’ascension du petit hongrois parti de rien ; Rachida, Rama et Fadela sorties de l’enfer des banlieues à force de volonté), en rentabilisant chaque occasion de mise en scène, Sarkozy a gagné la bataille des imaginaires. Dans l’affaire, c’est aussi une vision du monde décomplexée, rollexisée et dominatrice, qui s’est installée à l’Élysée. Pour Article11, Mona Chollet revient sur ce processus.

Il y a quelques années, j’avais aussi écrit un article sur Erin Brockovich, un film que je vois comme très représentatif de la manière dont on fait rêver les masses avec la réussite d’un individu, réussite permettant d’oublier l’injustice politique qui reste la règle pour la majorité.
Et puis, plus j’avançais et plus me rendais compte de l’efficacité de cet imaginaire qui joue sur des ressorts très primaires de l’être humain. Les ficelles sont grossières : le besoin de reconnaissance personnelle doublé d’un contenu matérialiste. Ce besoin de reconnaissance n’est d’ailleurs pas incompatible avec un contenu positif, mais la gauche l’a abandonné depuis trop longtemps. Si bien que la France, faute de modèle alternatif, n’est pas à l’abri de devenir l’Italie.

Pour lPasolini, la télévision est une manière d’éradiquer complètement la culture propre des gens et de la remplacer par un imaginaire uniformisé et petit-bourgeois qui leur enlève toute estime d’eux-mêmes.

A partir du moment où des médias de masse propagent un univers de valeurs, de désirs et de rêves complètement aliénés, c’est évident que ça a une énorme influence sur les gens. On voit très bien cette idée d’espèce de confort industriel qui prend le pas sur tout, s’impose dans notre société via la pub et les médias. On rend désirable des choses secondaires, avec une forme de tyrannie du « neuf », du « dernier cri » : il faut donner l’impression aux gens que ce qu’ils ont eux-mêmes est vieux, dépassé, démodé. Et qu’ils doivent acheter pour compenser. Sur la longueur, tout ce que les gens avaient comme culture propre, comme estime d’eux-mêmes, a été détruit, remplacé par la consommation. Désormais, la question est : comment reconstruire ça ?

C’est le même genre de personnage que Berlusconi : il invite à s’identifier à lui en tant qu’individu, pas en tant qu’incarnation de la nation. Il veut être vu comme un individu parmi d’autres auquel on pourrait s’identifier, comme quelqu’un de normal qui a réussi dans la vie.
Je pense même qu’il y a une espèce d’allergie à la politique chez Sarkozy, c’est très frappant. Il est incapable de passer au niveau supérieur, d’avoir une réflexion en surplomb, une réflexion politique. On voit bien comment il fonctionne : il y a un fait divers, il faut faire une loi. Il ne peut penser que dans le particulier, au coup par coup.

ceux qui essaient de revenir sur un terrain politique, de ne pas prendre les gens pour des imbéciles et de ne pas se comporter en vedettes du show-biz sont ringards (parce qu’il y a une vraie obsolescence dans la manière de faire de la politique) ou ringardisés par les critères médiatiques.

Le spectacle prend toute la place. On préfère donner en pâture l’espèce de richesse extravagante et de luxe d’une infime minorité plutôt que de proposer des conditions de vie décentes pour tout le monde, mais pas très spectaculaires. Un projet de société où les gens vivent modestement ne sera jamais mis en avant. Malgré tout, il faut signaler le retour d’un discours – encore modéré – prônant une certaine forme de frugalité. On voit ça par exemple dans la presse anglo-saxonne. Il y a un type aux États-Unis qui est devenu une star parce qu’il construit de minuscules maisons en bois de 15 m2. Sauf qu’à l’arrivée, ce genre de discours est aussi une manière d’éluder les inégalités, de dire aux gens : « Vous n’avez rien mais c’est très bien comme ça, et en plus c’est écolo, vous allez sauver la planète… »
Le nerf de la guerre, ce ne serait pas le fait que les inégalités croissantes sont de mieux en mieux acceptées ?
Oui. On parvient à ça en jouant sur deux ressorts. D’abord, on table sur le fait que les gens vont complètement s’oublier eux-mêmes dans le spectacle. Et puis on les culpabilise en disant : « Si vous n’êtes pas riches c’est de votre faute. »

Cet imaginaire peut-il tomber en disgrâce ? Dans ce cas, par quoi le remplacer ?

À un moment, ça ne fonctionnera certainement plus du tout. Mais alors : quel autre modèle de bonheur et de vie en commun proposer ? Il est à réinventer. On a des repoussoirs mais pas vraiment de propositions inverses. C’est quelque chose que j’ai découvert lors de l’écriture de ce livre : il était vraiment évident de pointer les différents composants de cet imaginaire qui s’est imposé en France, beaucoup moins de proposer un autre modèle.
En outre, très peu de gens peuvent véritablement se revendiquer comme hors de portée de cet imaginaire. On est tous contaminés, au moins un peu. Et la nouvelle génération politique est nourrie de ça, transporte ce modèle avec elle.

il y a une très forte conscience de classe chez les plus riches et qu’elle a été totalement détruite chez les plus pauvres. Il y a un énorme déséquilibre. Dans le miroir, les riches ont droit à un reflet ultra valorisant ; par contre, dans ce même miroir, les classes populaires ou moyennes ne voient plus rien, ou alors une sorte de reflet brouillé. On leur agite des modèles de réussite trompeurs qui débouchent sur la culpabilisation et l’oubli de leur identité. L’enjeu serait de retrouver des images plus valorisantes.

à l’époque, tous les grands créateurs étaient du côté du peuple. Il y avait une effervescence politique autour des ouvriers qui englobait des œuvres culturelles très valorisantes. Les prolétaires étaient des héros, ils avaient une conscience très forte, une fierté, une solidarité.
Et j’ai l’impression qu’avec le temps on est passé de Jean Renoir aux Deschiens. Et qui a envie d’être un Deschien ?

certains auteurs contemporains qui affirment qu’on ne peut plus penser les choses uniquement au niveau politique, qu’il faut remonter au niveau anthropologique : repenser complètement des choses qui nous apparaissent évidentes, les rapports des individus entre eux, des individus à la nature. A ce sujet, des auteurs comme François Flahault ou Jacques Généreux (notamment dans « La dissociété », un livre très important) ont écrit des choses fondamentales. Pour eux, le libéralisme et la droite prospèrent sur des conceptions philosophiques, des visions du monde et de l’humain, qui sous-tendent toute notre modernité. La droite pousse ces conceptions à l’extrême, mais c’est un arrière-fond sociétal. Toute notre pensée moderne est conditionnée par ça, même à gauche, et c’est là qu’il faudrait reconstruire la pensée critique.

pour une lecture intégrale sur le site "articleXI" ==> http://tr.im/imaginaire_de_doite
merci à Pascal pour ce résumé

15 avril 2009

POSITION DE BELLACIAO SUR LES EUROPEENNES (I)


Nous estimons venu le moment d’éclaircir un premier point concernant les Européennes.

Notre position (abstention constructive, pas de consigne publique...) n’est pas encore totalement arrêtée.

Une chose cependant est certaine : Bellaciao France ne soutient et ne soutiendra officiellement AUCUNE des listes "de gauche", ni NPA ni Front de Gauche, notamment.

Ses membres se détermineront en conscience, mais le collectif, lui, ne mettra pas la main dans ce jeu électoraliste et anti-démocratique, qui consiste à duper une nouvelle fois des citoyens en manque de perspectives sociales et politiques.

Une autre chose est également certaine : nous refusons la publication de messages concernant la liste "Europe Ecologie".

Rien ni personne ne peut nous contraindre à accepter sur notre site de la publicité pour une liste de tartuffes, composée d’anciens "OUIstes" et d’anciens "NONistes", réunis par une soi disant écologie dont on voit mal ce que celle de Bové a de commun avec celle de Cohn-Bendit ou des "Verts" eux-mêmes extrêmement disparates.

Notre tolérance a des limites, et nous n’ouvrirons pas ce site à la pub ou à la propagande pour un ex-gaucho viré rosâtre soutien au capitalisme, un militant altermondialiste qui acceptait encore récemment une mission de Ségolène Royal, ou plus généralement, des personnes qui nous ont fait une guerre sans nom au moment des CUAL.

Nous sommes écolos, c’est un souci pour notre collectif depuis des années mais sans aucun doute, pas de cette écologie-là.



De : Collectif Bellaciao
lundi 13 avril 2009

14 avril 2009

Fourest et Venner dans Charlie Hebdo : désinformation contre Jean Ziegler

La conférence de suivi de la Conférence de Durban (Afrique du sud) de 2001 sur le racisme se tient à Genève en Avril 2009. Elle est l’enjeu de débats et de combats politiques qu’il n’appartient pas à la critique des médias de tenter d’arbitrer. A cette occasion, la virulente campagne contre Jean Ziegler qui dure depuis plusieurs années reprend de plus belle, mêlant quelques informations à un flot d’imputations sans preuves et de pures calomnies. Charlie Hebdo relaie... et Jean Ziegler répond.

lire la suite de l'article sur ACRIMED

10 avril 2009


Liberté d’expression en danger !


La FNSEA et les Chambres d’Agriculture demandent la fermeture et la condamnation du site internet satirique “La Ferme en Vrille” (parodie de “La Ferme en Ville“) qui dénonce leurs politiques visant à imposer une agriculture industrielle, productiviste, intensive, les OGM, les pesticides, le toujours plus d’engrais chimiques et d’irrigation, les agro-carburants, le hors sol et la disparition des petites exploitations agricoles. Le site est assigné en référé au Tribunal de Bayonne ce mercredi 15 avril à 9H30 !


La résistance s’organise. L’objectif est double : faire échec à cette tentative d’attenter à la liberté d’expression et dénoncer encore plus fort la responsabilité de la FNSEA et des Chambres d’agriculture qu’elle gère dans la malbouffe, le saccage écologique et la mort des petits paysans. Aidez nous à faire que cette tentative liberticide se retourne contre eux !

NO PASARAN ! Faites connaître autour de vous ce blog de résistance et affirmez haut et fort avec nous : www.OnLaFermeraPas.info !

Une pétition en ligne de soutien à la liberté d'expression et au site La Ferme en Vrille menacé de fermeture et de condamnation :
"Nous, soussignés, avouons qu'il nous arrive également de dénigrer systématiquement les actions et manifestations organisées par les Chambres d'agriculture tenues par la FNSEA dans l'objectif de redorer leur image alors qu'au quotidien ils sont les premiers promoteurs de l'agriculture industrielle et productiviste, exigeant toujours plus de pesticides, engrais chimiques, OGM, irrigation, agro-carburants, cause de malbouffe, problèmes environnementaux et disparition des petits paysans."
Signez et faites signer en cliquant sur http://www.onlafermerapas.info/?page_id=44
------------------------------------------
On la fermera pas !

Non-assistance: le refus de médecins israéliens d’informer leurs collègues palestiniens sur les soins à apporter aux brûlés par le phosphore blanc

AUTEUR: Naoki TOMASINI

Traduit par Fausto Giudice


Les médecins israéliens ont refusé de transmettre à leurs collègues palestiniens des informations sur la manière de soigner les blessures provoquées par le phosphore blanc.



Le Dr. Abou Shaban est médecin-chef au service des brûlés l'hôpital Al Shifa à Gaza, qui a rassemblé de nombreuses preuves de l'utilisation de munitions au phosphore blanc contre la population civile dans la bande de Gaza. Racontant les difficultés rencontrées au cours de l'offensive, alors qu'ils ne savaient pas comment traiter les blessures provoquées par le phosphore, il a révélé avoir demandé de l’aide aux médecins israéliens de Médecins pour les droits de l'homme (Physicians for Human Rights), lesquels ont été incapables de l'aider. PeaceReporter a interrogé Miri Weingarten, la militante de Médecins pour les droits de l'homme, qui a traduit et diffusé le document confidentiel israélien sur lequel nous avons écrit hier.

"Le document, qui contient des instructions sur la façon de reconnaître et de guérir les blessures provoquées par le phosphore blanc a été réalisée par l'Étoile de David Rouge et des médecins militaires», a déclaré Miri. "Dès que nous avons appris son existence, nous avons appelé l’unité de guerre du gouvernement et nous en avons demandé une copie. À quoi ça va vous servir? Nous ont répondu des fonctionnaires, en expliquant qu'il s'agissait d'un document à usage interne ... Cela nous a été demandé par certains patients israéliens, avons-nous répondu.Et comme ça, ils nous l’ont envoyé. Nous l’avons alors traduit et envoyé au ministère de la Santé de la bande de Gaza, et ensuite, par le biais d'une liste de diffusion, aux principales ONG actives dans la bande de Gaza ".

Est-ce qu’ils l’auraient envoyé quand même, même en sachant que vous le traduiriez et transmettriez aux Palestiniens?

Certainement pas.

Le Docteur Abou Shaban affirme qu'il n'a jamais vu ce dossier, qui aurait permis de sauver de nombreuses vies. Est-il vrai que vous n'avez pas été en mesure de l’aider?

Oui, le docteur dit la vérité. Jusqu'à ce que nous ayons reçu le document de la Magen David Adom, nous ne savions pas comment l’aider. Nous avons essayé de demander de l'aide à un médecin de l'hôpital Shiba de Tel-Aviv, qui au cours de la guerre du Liban de 2006, avait soigné des soldats blessés par le phosphore. Mais, lorsque nous avons demandé s'il était disposé à parler avec un médecin palestinien, il a dit non. Le document, nous l’avons reçu le 15 Janvier, il a fallu trois jours pour le traduire et le diffuser, et il est probable parvenu aux médecins dans la bande de Gaza après le 18, le jour où a été instaurée la trêve.

Mais le docteur Abou Shaban affirmait le 10 Février n’avoir jamais vu le document israélien...

Immédiatement après le cessez-le-feu nous avons envoyé dans la bande de Gaza une mission de médecins qui ont parlé des cas de blessures au phosphore avec divers médecins locaux, dont Abou Shaban. Mais il faut comprendre que, durant ces jours-là, ça a été un chaos total. Il est possible qu’il n'avait pas lu les e-mails ... En tout cas, les informations qu'il nous a fournies ont toujours été précises et fiables, et nous croyons avoir fait tout notre possible à son égard.

Le fait que l’Étoile de David rouge et les médecins iraéliens qui ont reçu ce document ne l’ont pas fourni aux collègues palestiniens n’est-il pas une violation des codes éthiques ?

Bien sûr que ça l’est. C’est une violation flagrante de la Convention de Genève, qui oblige toute organisation médicale à fournir toute l'aide possible aux blessés , de quelque bord qu’ils soient. Mis à part le phosphore, la non-assistance concerne aussi 'armée, qui, dans de très nombreux cas, au cours de cette offensive, a laissé saigner et mourir des blessés sans leur porter secours. Voyez-vous, le phosphore est tiré avec l'artillerie, donc les soldats ne voient pas où il tombe, alors que dans le cas de coups de canon et d’armes de poing, ils voient qi ils ont atteint. Je le répète, les soldats et les moyens de secours de l'armée israélienne sont restés impassible face à des dizaines de cas de personnes ayant besoin de soins médicaux d'urgence. C’est cela le crime de guerre, et c’est encore plus grave que l'utilisation de phosphore dans les zones densément peuplées de civils. En ce qui concerne le phosphore, il y aussi une autre violation : le fait que l'armée, jusqu'à la fin de la guerre, a refusé d’admettre qu'elle l’avait utilisé.


Les obus de 155mm sont clairement marqués du numéro M825A1, une munition US au phosphore blanc

Le document affirme que le Hamas serait en train de tirer des munitions au phosphore vers Israël, sans expliquer d'où elles viennent. Mais il est évident que le phosphore à présent en possession du Hamas est celui-là même qu’Israël a tiré contre la bande de Gaza ...

Oui, aussi paradoxale que l'accusation par laquelle commence le document puisse paraître, ce n’est pas exactement un aveu. Mais les mêmes forces armées elles-mêmes ont reconnu explicitement avoir utilisé ces munitions, mais seulement après le cessez-le-feu, mais sans admettre qu'elles les avaient utilisé dans les zones densément peuplées. C'est un fait qui doit être souligné, car le refus de reconnaître cela a compliqué au début la vie des médecins à Gaza. Ils savaient qu'il étaient en présence de brûlures inhabituelles, mais ils ne pouvaient pas être sûrs que ce c’était du phosphore et non d'autres substances mystérieuses. En outre, une circonstance atténuante pour le médecin israélien qui a refusé de parler avec les collègues palestiniens, est qu’il n’était pas disposé à donner des conseils parce qu'il n’était pas en mesure de vérifier personnellement que le type d'arme utilisée était vraiment du phosphore blanc, plutôt qu’une quelconque autre fantomatique arme expérimentale.


Source : Mancato soccorso

Article original publié le 3/3/2009

Sur l’auteur

Fausto Giudice est membre de Tlaxcala, le réseau de traducteurs pour la diversité linguistique. Cette traduction est libre de reproduction, à condition d'en respecter l’intégrité et d’en mentionner l’auteur, le traducteur, le réviseur et la source.

URL de cet article sur Tlaxcala :
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=7315&lg=

7 avril 2009

Signer la pétition PAS D’HOMO À L’ÉCHAFAUD!


Par la présente, j’affirme ma solidarité et mon soutien aux homosexuels et autres membres de minorités sexuelles qui sont arrêtés, emprisonnés voire condamnés à mort et exécutés dans le monde.

Iran, Arabie Saoudite, Afghanistan, Mauritanie, Soudan, Nigeria (États du nord), Yémen, Pakistan, Émirats Arabes Unis, dans ces 9 pays, les homosexuels encourent la peine de mort du seul motif de leur homosexualité.

Cela ne peut plus durer! Affirmer et vivre librement son orientation sexuelle n’est pas un crime et ne devrait nullement avoir sa place dans un code pénal.

Au nom de la liberté et des droits humains les plus élémentaires, valables pour toutes les femmes et tous les hommes, je demande à la communauté internationale d’agir avec la plus grande vigueur pour que les derniers pays qui prévoient ainsi la peine de mort réforment leur code pénal et, dans cette attente, commuent les condamnations à mort
et libèrent les prévenus arrêtés parce qu’ils sont homosexuels.

abolition.fr
PAS D’HOMO À L’ÉCHAFAUD!


lire et signer également:

Urgent action is needed to halt the execution of 128 prisoners on death row in Iraq. Many of those awaiting execution were convicted for the crime of homosexuality, according to IRAQI-LGBT
According to Ali Hili of IRAQI-LGBT, the Iraqi authorities plan to start executing them in batches of 20 from this week.
We have information and reports on members of our community whom been arrested and waiting for execution for the crimes of homosexuality, said Mr Hili. Iraqi lgbt has been a banned from running our activities on Iraqi soil.
ici:
http://www.thepetitionsite.com/1/protect-iraqi-lgbt

Incendie de l’hotel Ibis de Strasbourg : la version des faits donnée par la police remise en cause par de nombreux témoignages

Communiqué de la Legal Team de Strasbourg. Lundi 6 avril 2009 00h14

Incendie de l’hotel Ibis de Strasbourg : la version des faits donnée par
la police remise en cause par de nombreux témoignages.

Plusieurs témoignages font état de l’impossibilité de l’origine de
l’incendie de l’hotel Ibis par des manifestants. Les vitres et les portes
ont été enfoncées par des manifestants, et le mobilier a été sorti de
l’hotel pour alimenter la barricade qui se trouvait devant. La police
provenant des rues adjacentes de l’hotel a évacué les alentours de
l’établissement dans une charge, et a contrôlé l’ensemble de la place
devant l’hotel. Il n’y avait à ce stade aucun incendie de l’Hotel Ibis. Un
autre témoignage publié sur internet déclare : "nous étions au 1er rang
lorsque les flics ont lancé leur 1ère charge, et ce qui est sûr est qu’il
n’y avait aucun signe d’incendie dans l’hôtel à ce moment. ce qui signifie
: soit il y avait un petit début d’incendie donc on ne voyait rien de
l’extérieur, et dans ce cas il était facilement maitrisable, mais d’après
ce qu’on voyait rien de cela, car ni flamme ni fumée, soit la cause de
l’incendie ne provient pas des manifestants." Un groupe qui se situait
"près de l’église taguée à 50 m des deux bâtiments" témoigne, concernant
l’hotel Ibis, qu’ils ont été témoins de "tirs tendus des hélicoptères de
fusées gaz lacrymogènes et de fusées incandescences" qui ont touchées ce
bâtiment avant de s’embraser Sur une video publiée sur youtube, le
cameramen déclare à la fin du film " ils les envoient de l’hélico" (
sous-entendu : les fusées lacrymo et incandescantes) (
http://www.youtube.com/watch?v=PnfHveftEqQ&feature=channel_page ) Deux
autres témoignages que nous avons recueillis affirment que la police
maitrisait l’espace autour de l’hotel Ibis lorsque l’incendie s’est
déclaré, et que les manifestants étaient à distance. Enfin d’après
plusieurs témoignages la police française aurait renvoyé les pompiers
allemands arrivés rapidement sur le site. Au total au moins douze
témoignages concordants remettent sérieusement en cause la version des
faits avancée par la police, et relayée largement par les médias.
Rappelons que la ministre de l’intérieur Mme Alliot-Marie, à propos de
l’hotel Ibis a parlé aujourd hui d’ "incendie volontaire" et de "tentative
d’homicide volontaire". La legal team de Strasbourg recueille d’éventuels
autres témoignages. tel : +33 (0)3 68 46 02 62

http://94.23.41.50/spip/spip.php?article97

5 avril 2009

Médiamensonges scandaleux ! G20 et OTAN : résistons tous

Juste quelques mots pour vous dire, à nouveau, ma colère, en regardant les Médias s’enthousiasmer pour les résultats du G20, pour Obama, pour Mme Obama, pour le dynamisme de Sarkozy, pour Carla Bruni, pour les 60 ans de l’OTAN, pour l’Amérique, pour le retour de la France dans l’OTAN, pour l’élégance des premières dames, même quand l’une est absente ! (faut l’faire)....

D’une chaîne à l’autre, c’est l’émerveillement : Enfin la France rentre sagement dans le giron de l’OTAN, l’Amérique protège les Libertés et les Droits de l’Homme, le G20 a trouvé la recette du bonheur, les participants se sont merveilleusement bien entendus, Obama est l’ami du monde, l’Amérique a changé, elle nous concocte le meilleur, les Français font ami-ami avec les Américains, enfin, il était temps....

Basta ! La coupe est pleine ! Ras-le-bol de cette presse prostituée !

Alerte, Marie Drucker la supporter des guerres, de l’Amérique et d’Israël, sévit sur FR2 pour nous amener à penser contre nos intérêts ! Pour défendre ce retour de la France dans l’OTAN, qui casse l’indépendance gaullienne de notre pays, elle s’est adjointe les services du plus atlantiste, du plus libéral, du plus occidental, du plus néoconservateur, des intervenants : Pierre SERVENT, et sans qu’il y ait le moindre débat, faute de contradicteur !

Marie Drucker a osé l’impensable ! De la pure propagande en direct, avec un seul point de vue, celui du plus atlantiste des intervenants !

Vous vous rendez compte ? Une chaîne nationale, publique, payée avec nos sous, FR2, est détournée pour servir les intérêts de l’oligarchie, des USA, d’Israël, des marchands d’armes ! Et nous devrions regarder ce torchon de propagande contre nos intérêts à tous ? C’est impensable !

Régissons ! Boycott, protestations, manifestations !

Elle va envoyer ses enfants faire la guerre ? Ou les nôtres ? C’est intolérable !

Et le même Servent a sévi aussi, ce vendredi, sur C dans l’Air, mais patatra ! Pour une fois, la propagande n’a pas vraiment fonctionné : Parmi les invités, il y avait un intervenant (le médecin Patrick Barriot), pas de chance pour Calvi, qui a vu ce qui s’est passé en Serbie, et qui a raconté ce que l’OTAN y a fait, voici dix ans : " L’OTAN a attaqué la Serbie, qui n’a agressé poersonne ! ". Face au pauvre animateur interloqué, il a dénoncé les méthodes et les buts de l’OTAN, masqués sous une rhétorique fallacieuse ! Un pur moment de bonheur, un instant de salubre vérité ! Oui, la vérité affranchit !

Après la matinée avec Drucker, l’après-midi avec Calvi, re-belotte, le soir, au Journal de 20 heures, avec un nouveau larbin du Nouveau Désordre Mondial, le pseudo journaliste Pujadas !

D’emblée, le ton est donné, avec le titre destiné à frapper l’opinion dans le sens voulu par les concepteurs sionistes, attachés à l’alliance avec les Américains qui leur est si profitable ! " L’ami américain " (des Français) ! Au secours, de Gaulle, reviens, notre pays va devenir le vassal de l’Amérique prédatrice, impérialiste, ultra-libérale, coloniale, va-t-en guerre, eugéniste.... !

Et je vous passe tous les détails de ce Journal du soir de pure propagande : L’extrait d’Obama choisi, c’est celui qui salue notre cher Président ! " Je salue le leadership de Nicolas Sarkozy ! " Et FR2 se veut, naturellement, rassurant : (Obama) : " Nous ne cherchons pas à diriger, mais à chercher à être partenaires ! " Tu parles, mensonges ! C’est la vassalisation de la France qui se prépare, pas moins, et c’est ce que veut Sarkozy, car il est l’homme de la CIA, du MOSSAD, de l’Empire !

Et à l’instant, pendant que j’écris, sur 1télé, je lis : "Al Quaïda est la pire menace pour l’ Europe !" Pas du tout ! Al Quaida est un mythe (même si des Islamistes sévissent, mais de façon isolée !), pour mieux nous asservir, nous dominer, nous anéantir, au final, dans un abominable choc de civilisations ! (Voyez mon blog http://eva-communion-civilisations.over-blog.com ). Et la pire menace pour le monde, c’est l’Empire usraélien, et son ultra-libéralisme financier, ses guerres hégémoniques, son Nouvel Ordre Mondial eugéniste et fasciste !

Boycott, boycott de ces médias innommables, informons-nous sur le NET, et protestons auprès des Rédactions vendues à l’Oligarchie qui sévit sur la planète !

Eva

Eva est alter-journaliste

samedi 4 avril 2009, par Comité Valmy

3 avril 2009

Strasbourg dans tous ces Etats








G20 : Beaucoup de bruit pour pas grand-chose


Analyse d'Attac France :

Fallait-il attendre quelque chose de la réunion du G20 ? Sachant que les gouvernements des pays les plus riches et les plus puissants du monde avaient une responsabilité écrasante dans la dérive du système économique et financier international pour avoir mené des politiques dont les maîtres mots étaient « tout pour la rentabilité financière » et « tout par le marché », il ne fallait pas se faire d’illusion.

Mais la réalité dépasse ce que nous pouvions imaginer. Le G20 ne met en place aucun frein à la circulation des capitaux ; au contraire, il encourage la liberté des marchés et continue de prôner un libre-échange des marchandises dont l’extension démesurée a fragilisé les économies les moins performantes et détruit des pans entiers de leurs activités. Dans un cadre aussi libéralisé, il ne sera pas possible d’instaurer une taxation des transactions financières, qui serait pourtant une nécessité, d’une part pour freiner fortement la spéculation, et d’autre part pour réunir des ressources indispensables à la résolution des problèmes les plus urgents.

Parfaitement cohérent avec lui-même, mais dans l’indifférence totale des aspirations des citoyens, le G20 n’envisage pas d’interdire véritablement les paradis fiscaux et judiciaires, puisque les principaux d’entre eux, à commencer par la City de Londres, poursuivront leurs pratiques. Entourés de multiples zones de non-droit qu’ils tolèrent, voire favorisent, les principaux pays du G20 ont échoué au test qui leur était proposé : établir et publier ce jour même la liste exhaustive des « pays non coopératifs », en n’en omettant aucun, surtout quand ils constituent le cœur même de la finance mondiale.

Alors que le système monétaire international dans lequel le dollar impose sa loi a failli, le G20 décide de conforter le Fonds monétaire international auquel on doit, avec sa sœur jumelle la Banque mondiale, d’avoir écrasé la plupart des pays du Sud sous le poids de la dette et des plans d’aménagement structurel.

Les velléités de régulation internationale s’évanouissent dès lors qu’est laissée de côté l’extraordinaire explosion des inégalités dans le monde, dont la cause essentielle réside dans un partage indécent de la richesse produite à l’avantage du capital. Ce n’est pas la décision d’injecter 1100 milliards de dollars supplémentaires dans la relance économique et dans le FMI qui sera capable de remédier à cette situation. Au contraire, la fuite en avant d’un système fondé sur le profit et la démesure ne peut qu’aggraver les tensions sociales et les risques écologiques. Les tensions sociales, parce que rien n’est prévu pour stopper la baisse des salaires et de l’emploi et la destruction des systèmes de protection sociale bradés entre les mains des compagnies privées. Les risques écologiques, parce que, pendant que la liberté des marchés financiers est de nouveau proclamée, des fonds spéculatifs d’un genre nouveau apparaissent pour parier sur la dégradation du climat.

Attac France estime que les raisons qui ont amené de très nombreux citoyens à se mobiliser contre les palinodies préparatoires au G20 sont renforcées au vu des résultats. En réalité, le directoire autoproclamé du monde nie la gravité de la crise. Ce déni accroîtra la détermination des citoyens à s’engager en faveur de la solidarité à la place de la concurrence et de la rentabilité.
Le collectif français "Nous ne paierons pas leurs crises", qui regroupe plus de 30 organisations françaises et dont Attac est membre, a également réagi de façon très critique face aux conclusions du G20. Pour celui ci "De manière évidente les chefs d'Etats et de gouvernements des 20 pays considérés comme les plus puissants ont choisi, à travers leur déclaration finale, de relégitimer un système pourtant en crise structurelle et de renforcer le rôle de ses institutions les plus contestées." Il communiquera sa réaction dans les heures à venir.

Attac France,
Montreuil, le 2 avril 2009

Pour en savoir plus :
- Le rapport d'Attac France : De la fin des paradis fiscaux aux taxes globales
- Le dossier complet consacré au G20 sur le site d’Attac France :
http://www.france.attac.org/spip.php?rubrique1127
- L’appel international de Belém :
http://www.choike.org/campaigns/camp.php?5#french
- Le site et l’appel à mobilisation en France : http://www.stop-g20.org


Le boycott économique d'Israel fonctionne: 21% des exportateurs israéliens touchés.

21% des exportateurs israéliens ont été directement affectés par le mouvement de boycott depuis le début de 2009. C'est ce que The Marker, un journal économique en hébreu, rapporte aujourd'hui (29 mars). Le nombre est basé sur un sondage de 90 exportateurs israéliens dans les domaines comme les hautes technologies, les métaux, les matérieux de construction, la chimie, les produits textiles et agricoles. Le sondage e été fait en janvier-février 2009 par d'Union des industruiels israéliens.
L'AIC cherche a avoir une copie de ce sondage, et traduira et distribuera les parties principales au service du mouvement global de boycott.


Economic Boycott of Israel Works: 21% of Israeli Exporters Affected
http://www.alternativenews.org/content/view/1665/381/

 

blogger templates