30 juillet 2010

Les journalistes vont ils enfin poser la question du RIC à ceux qu'ils rencontrent..?

par Yvan Bachaud, porte parole du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne

 
Des sondages indiquent que 82 à 88% des Français sont favorables au référendum d’initiative citoyenne (RIC) qui permet d’abroger des lois et d’en proposer de nouvelles.

En cette période de «  réforme », toute l’opposition, les 8 grandes centrales syndicales, et beaucoup de grandes  associations, se répandent dans les médias en demandant le retrait de nombreuses lois de réforme et en présentant parfois des propositions alternatives.
Pourquoi  les journalistes ne leur demandent-ils pas de prendre position sur le référendum d’initiative citoyenne ?
        
Préambule commun…
-          En Suisse, il y a 4 mois, le 07 mars 2010, par référendum d’initiative citoyenne (RIC), le peuple a voté à 73% OUI à l’abrogation d’une loi qui auRAIT entrainé une baisse des retraites. Le gouvernement devra revoir sa copie.
-          En Italie qui en dispose, à la demande de 500.000 signatures ( Il y a 47 millions d’électeurs ) il y a eu jusqu’à 8 et même 12 lois soumises à abrogation le même jour .( Avec 8 sur 8 et 5 sur 12  abrogées).

-          82 à 88% de Français sont favorables au principe du référendum d’initiative citoyenne.

-          1° Question à l’opposition.

-          Pourquoi depuis 2002 les élus d’opposition n’ont-ils pas mis à l’ordre du jour du Parlement une proposition de loi en faveur du RIC qui leur permettrait d’imposer un référendum pour abroger des lois jugées – par eux-injustes et de faire donner  force de loi à  leurs solutions alternatives. ?

-          2° Question aux syndicats.

Pourquoi ne demandez vous pas l’instauration du référendum d’initiative citoyenne qui vous permettrait – si VOUS estimez ne pas avoir été assez entendus dans les «  négociations » par le Gouvernement – de soumettre la LOI adoptée à référendum pour abrogation comme l’ont fait en mars 2010 les Suisses sur les retraites ? (Ils ont aussi en 2002 refusé la privatisation de l’électricité.. !)

3° Question aux dirigeants de grandes associations qui demandent l’abrogation de lois….

(Beaucoup en plus lancent des pétitions en ligne et sur les marchés : ADMD( Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité), Stop paradis fiscaux, etc. , voir des «  référendums » Contribuables associés, Sauvegarde des retraites, etc.

Pourquoi ne demandez vous pas l’instauration du référendum d’initiative citoyenne qui vous permettrait de soumettre directement aux citoyens les propositions de loi que vous contestez ou que vous souhaiteriez voir instaurée ?

A chaque interlocuteur de la majorité la question pourrait être :

Peut-on parler de «  démocratie irréprochable » quand entre deux scrutins législatifs – 5 ANS- les citoyens ne peuvent pas reprendre la parole pour décider de ce qui les regarde en lançant un référendum d’initiative citoyenne ?

Le RIC est souhaité par 82 à 88% des Français et rappelons que :

1- N.SARKOZY, à la fin  de son investiture a évoqué ce  « peuple français qui ne veut pas  que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place…“   ( Voir extrait vidéo  http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv  )
2- N.SARKOZY, en 1993 il s’est fait élire député en ayant en 4ème promesse de son programme RPR (« La Réforme maintenant ! ») l’instauration du référendum d’initiative citoyenne dans l’année !!!

Si la réforme de retraite est juste le Gouvernement n’a rien à craindre du peuple dont, en 2006, 93% estimait qu’il était « urgent de réformer la France » ! ( Il n’y a jamais eu de RIC en Suisse sur l’âge de la retraite qui est pourtant à 65 ans pour les hommes et 64 pour les femmes !)



 

blogger templates