9 mai 2010

Oaxaca, les tueurs massacrent une caravane de solidarité

(...)Dans l’État d’Oaxaca le 27 avril, une caravane de solidarité
formée par des membres d’organisations civiles mexicaines et
internationales a été attaquée alors qu’elle se rendait à la communauté
indienne autonome de San Juan Copala. Une vingtaine de paramilitaires de
l’organisation Ubisort (Union pour le bien-être social de la région
triqui) affiliée au parti au pouvoir dans l’État, le PRI (Parti
révolutionnaire institutionnel), a mitraillé le convoi, faisant deux
morts et une quinzaine de blessés. Certains participants ont été
capturés, d’autres ont réussi à s’enfuir dans les montagnes. Alberta «
Bety » Cariño, directrice du collectif CACTUS, et Tyri Antero Jaakkola,
observateur international finlandais, ont perdu la vie dans cette
embuscade meurtrière et préméditée. Deux des personnes blessées, David
Cilia et Erika Ramirez, du journal Contralinea, qui avaient réussi à
s’enfuir malgré leurs blessures, viennent tout juste d’être secourus
après avoir dû se cacher dans la montagne pendant trois jours.


La caravane avait pour but de briser le siège maintenu par les
paramilitaires autour du village de San Juan Copala depuis octobre 2009.
Ils bloquent les accès à la communauté, interdisent tout
approvisionnement et font régner la panique par de nombreux assassinats.
Cette terreur est exercée pour anéantir le processus d’autonomie
proclamé et mis en pratique depuis janvier 2007 par l’assemblée
communale. (...)



suite...

photo: libcom.org

 

blogger templates