28 novembre 2007

Plateforme altermondialiste

Proposition d’une plateforme
pour la construction d’un mouvement politique altermondialiste


Ce texte , non figé, a été finalisé le 24/11/07 à Villefranche d’Albigeaois
à partir de plusieurs rencontres qui se sont déroulées les mois précédents
dans la région élargie de Midi Pyrénées .


Je sais que le changement dans le monde est beaucoup plus difficile que dans mon pays, mais J'ai une absolue confiance dans l'être humain, dans sa capacité à raisonner, d'apprendre de ses erreurs, de récupérer ses racines, et de changer, pour forger un monde juste, divers, intégrant , équilibré et harmonieux avec la nature.

Extrait du discours d’Evo Morales à l’ONU


I) Notre vision du monde


Nous voulons un monde de paix, de justice, de liberté, d'égalité, de solidarité, de fraternité, conjuguant les principes de laïcité et de respect des différences.


II) Notre mouvement

Son projet politique

Nous voulons construire un mouvement politique altermondialiste solidaire et écologique, contre toutes les discriminations, qui rassemble celles et ceux qui aspirent à une alternative pour œuvrer ensemble, à la transformation de notre société :

- en garantissant la satisfaction des besoins vitaux notamment l’alimentation, la santé, le logement, l’éducation, la liberté et la justice,

- en respectant la diversité des expressions culturelles humaines et en développant leur richesse,

- en soutenant l’idée que l’activité économique et sociale humaine doit préserver les ressources
naturelles, tout en redéfinissant ensemble la finalité du travail, de la production, de la consommation et de celle de nos modes de vie,

- en s’émancipant des dictatures des institutions européennes et mondiales notamment du FMI, OMC,BCE, AGCS, OCDE du capitalisme et du libéralisme économique,

- en s’opposant aux guerres qui réduisent les peuples à de la chair à canon,

- en combattant la course aux armements et le pouvoir nucléaire

- en interdisant les technologies à risque irréversible et en appliquant le principe de précaution,

- en refusant la production d’OGM en plein champ, et en cessant toute marchandisation et brevétisation du vivant,

- en organisant la sortie du nucléaire,



La mise en pratique d’une démocratie :


" Etre citoyen-souverain dans son village, dans sa région et son pays, dans l'Europe et dans le monde et combattre toutes les institutions qui altèrent cette souveraineté"

extrait d’un texte de Raoul Marc JENNAR.


-en mettant en place dans toutes les instances, les institutions qui organisent la transparence de tous les actes, et qui limitent la délégation et privilégient la démocratie directe,

-en créant des média pluralistes affranchis des pouvoirs politiques et économiques


Ses modes opératoires :

-s’associer aux multiples acteurs de terrain qui expérimentent des alternatives économiques, sociales, écologiques, et leur donner une expression politique pour cette transformation de nos conditions d'existence,

-s’engager dans les luttes sociales et écologiques,

-participer aux élections lorsque c’est souhaitable et possible, avec des représentants altermondialistes.

Tout cela sur le mode ici et maintenant, du local au global, conjugué dans l'action non-violente et en recourant à la désobéissance civique, chaque fois que cela s'avèrera nécessaire.


" RÉSISTER, C'EST CRÉER "




Le Mouvement: Son identité, son organisation, sa structuration


Création d'un mouvement politique altermondialiste à vocation nationale et internationale, en dehors d'un cartel d'appareils sous la forme de groupes locaux et/ou départementaux fédérés.


La souveraineté :


- le groupe local est la base souveraine du mouvement,

- Les structures départementales, régionales et nationale coordonnent les initiatives de chaque niveau du mouvement et fonctionnent en réseaux,

- le groupe local est souverain sur les décisions le concernant,

Ces trois expressions citées ci-dessus ont fait l’objet d’un débat qui n’a pu être tranché.

L’adhésion :
- l’adhésion est individuelle, et effective après signature de la plateforme du mouvement (engagement moral)et permet de participer aux décisions,

- choix géographique : chacun peut adhérer au collectif de son choix quel que soit son lieu de résidence,

La cotisation :
- la cotisation est volontaire, elle est découplée de l’adhésion,

La désignation :
- la désignation des délégué-es ou porte-parole, responsables se fait par tirage au sort sur la base du volontariat. Elles/ils sont non titulaires, et désignés sur des temps limités pour porter des mandats précis.

Le mode de décisions :

- par vote et ou consensus, les votes minoritaires sont décomptés.
- acceptation de la double, triple, quadruple appartenance,
- mandats précis confiés à des personnes non titulaires d'un autre mandat et sur un temps limité,
- vote et/ou consensus et/ou tirage au sort : une personne = une voix.


Le paragraphe ci-dessous, sur la communication, n’a pas été mis en débat, est à revoir prochainement.
Communication :
- internet, (cf l'amendement des girondins)
- création d’un journal,
- création d’un forum liste de discussion et circulation d'informations,
- mise au point d’un calendrier de rencontres entre les différents groupes, pôles régionaux.


Nom du mouvement

Choix d'un nom pour notre mouvement local, régional, national avec trois propositions :
- Mouvement Altermondialiste Midi-Pyrénées : 18 voix
- Mouvement Altermondialiste Politique : 3 voix
- Mouvement Altermondialiste Citoyen : 13 voix


Le nom de " Mouvement Altermondialste " et décliné géographiquement, sera retenu et proposé.

 

blogger templates