16 novembre 2011

URGENT: De la construction à la résistance


English version bellow

Intervention musclée le 15/11/2011 à Occupons la Défense

Nous avons visité Occupy Amsterdam, nous leur avons raconté notre quotidien à La Défense, les violences policières tous les jours, la précarité du camp, l'interdiction de poser ne serait-ce qu'une tente... Ils n'y croyaient pas, nous demandant même si La Défense était bien en Europe. Nous avons suivi de près Occupy Wallstreet et leur expulsion ce matin, puis le revirement de situation après une décision de justice contre l'action de la Police new-yorkaise. Nous avons regardé Occupy LSX (Londres), nous avons vu Occupy Berlin... Partout des tentes, des camions, des espaces multimédias, des livestreams avec les autres lieux Occupés. 
 
Les CRS chargent et chargent encore !

Mais aujourd'hui, en France, nous voyons des occupations stratégiques totalement précarisées, que les interventions policières cherchent à montrer désorganisées et gérées par des squatteurs. La réalité est bien différente : depuis le premier jour de Occupons la Défense, à chaque fois que l'occupation se structure, qu'une tente est montée, qu'une bâche est tendue pour se protéger de la pluie... les brigades chargent et chargent encore ! Tous les jours nous subissons des intimidations policières, nous constatons des vols de biens privés par les forces de l'ordre, nous encaissons des coups de matraque et des gaz lacrymo...

Que se passe-t-il en France ?? Dans quelle démocratie moderne sommes-nous pour que de tels ordres soient donnés par des représentants de l'État élus par les français pour les représenter. Et pour qu'ils puissent être exécutés par des êtres humains ?

Ce soir, un niveau supérieur a été franchi.



Ce soir les "Gardiens de la Paix" sont sortis déchaînés et caparaçonnés comme pour se préparer à une guerre civile. Ils ont détruit à nouveau le camp, tapé sur des citoyens non-violents, volé des couvertures et des duvets, détruit une cuisine collective. C'est ici la dignité humaine qui a été clairement visée. Le seul tort des indignés ? Sans doute celui d'avoir la pertinence de viser clairement l'oligarchie financière qui tient les reines du pouvoir aujourd'hui partout dans le monde, et en France en particulier.

Ce sont des parents en transit vers chez eux, des retraités de passage, des consommateurs du centre commercial voisin qui sont venus apporter leur soutien physique contre les brigades d'intervention. Ce sont aussi des centaines d'inconnus qui, tous les jours, apportent un peu de riz, du sucre, du café chaud, des légumes, etc (dommage que nous n'ayons toujours pas la possibilité d'avoir un réchaud sur place). Merci à eux.
Un message d'espoir, un cri d'alerte

Ce communiqué d'urgence est autant un message d'espoir qu'un cri d'alerte. Beaucoup de médias demandent aux indignés de la Défense et d'ailleurs de réagir sur les violences qui ont eu lieu contre Occupy Wallstreet ce matin (15 novembre). Mais combien diffusent au Journal Télévisé de 20h ou dans les premières pages de leurs journaux la réalité de ce qui se passe en bas de leur tour ?

Nous ne lâchons rien : le camp de La Defense est ruiné, mais nous y dormirons ce soir, comme à Nantes, Lyon et ailleurs.

À vous.

English version
Version française ci-dessus

We visited Occupy Amsterdam, we told them what life was like at La Défense including the everyday police violence, the precariousness of the camp, the prohibition from putting up as much as a tent...they couldn't believe it and asked whether La Défense was in Europe or not. We closely followed Occupy Wall Street and their eviction this morning, then the reversal of a judicial decision against the New York City Police Department (NYPD) and Mayor Bloomberg this evening, prohibiting tents in Zuccotti Park. We watched Occupy LSX (London), we saw Occupy Berlin... Tents everywhere, trucks, multimedia set-ups, livestreams from other Occupied spaces.
The CRS (French national police) will not stop charging !

But today, in France, we have some very precarious strategic occupations that police are trying to show as disorganized and run by squatters. The reality is completely different. Since the first day of Occupy La Défense, each time that the occupation builds itself up, each time that a tent is raised, each time that a tarp is unfurled to protect protesters from the rain, the police will not stop charging ! Everyday we are undergoing police intimidation, we are witnessing theft of personal property by the forces of order, we are absorbing baton blows and tear gas...

What is happening in France?? In what sort of modern democracy are we living where these kind of orders can be given by representatives of the state, representatives that were elected by French citizens?
Tonight, it was taken to another level.



Tonight the "Guardians of the Peace" came out raging, and were armored as if they were preparing for civil war. They destroyed the rebuilt camp and beat non-violent citizens, stole their covers and blankets, and destroyed the collective kitchen. Human dignity was clearly the target here tonight. The only mistake made by the "indignés"? Without doubt it was the direct targeting of the French oligarchy that holds the reins of power around much of the world today, and in France in particular.

Many thanks to all the parents on their way home, senior citizens passing by, and consumers of the neighboring commercial center who have come to lend their physical support against the police intervention. There are also hundreds of unknowns who, everyday, bring a little rice, sugar, hot coffee, vegetables, etc. (too bad that we have not always had the possibility to reheat this food).
A message of hope, a warning cry

This message is urgent and is as much a message of hope as a warning cry. Many French media organizations are asking the "indignés" of La Défense and elsewhere to give their response to the violence that took place against Occupy Wall Street this morning (15 november). But how many are reporting the events that are happening just downstairs from their office buildings on the evening news, or on the front pages of their reality-based newspapers ?

We are not letting go: the camp at La Defense is ruined, but we will sleep there tonight, just like in Nantes, Lyon, and elsewhere.

http://www.fruncut.org | 15 novembre 2011


À vous.

 

blogger templates