29 janvier 2019

Gilets jaunes et crise de l’État-providence, quelle issue ?


Un texte très militant, qui, quoi que l’on pense de ce qu’il préconise, a le mérite d’exposer la genèse des excellents services publics français et les raisons pour lesquelles dans le cadre du capitalisme dérégulé occidental actuel, il n’a que de très faibles chances de survie, et encore moins d’une quelconque sanctuarisation. Il a un autre mérite, celui de proposer une piste de sortie de crise.

Quelles que soient vos convictions, il est clair que passé le premier moment de la contestation, il va bien falloir réfléchir au but à atteindre et aux moyens d’y parvenir. Il faudra donc se poser la question des obstacles à un retour à des services publics solides et à un niveau de vie décent pour tous, et des moyens de les circonvenir.

Ce qui suit est une tentative de réponse. Le RIC en est une autre, mais dans quel contexte économique? Des pistes de réflexion supplémentaires devraient émerger ou réémerger dans les mois qui viennent, surtout si l’on tient compte des effets négatifs de l’euro sur la compétitivité française et le niveau de vie du pays, ainsi que des directives néolibérales de l’UE, qui sont par essence directement contraires aux demandes des Gilets jaunes. Quel avenir pour la France dans l’UE ? Faut-il en sortir ?

A chacun de faire preuve d’imagination et de créativité. Jusqu’ici, les Gilets jaunes n’ont manqué ni de l’une, ni de l’autre.

Par Michèle Brand
Paru sur Astute News sous le titre The Yellow Vests, the Crisis of the Welfare State and Socialism




 

blogger templates