7 janvier 2019

La république attaquée par un transpalette


Ce que les médias maastrichtiens aiment par-dessus tout, c'est ce qu’ils reprochent à leurs ennemis: l'amalgame. Ces temps-ci, chacun le voit dans les journaux, radios et télés du système: une seule hirondelle morveuse fait pour cette engeance le printemps des gilets-jaunes. On a pu ainsi constater avec eux, et ce ad nauseam, combien un homophobe, un raciste, un antisémite, un complotiste surgissant parmi les gilets-jaunes faisait de tous les gilets-jaunes des coupables de ces crimes listés.

Or, est-ce que le passé d'un joueur de poker, compagnon de quelques spécimens de la pègre Marseillaise devenu ministre de l'Intérieur de Macron, fait de tous les ministres de Macron des joueurs de poker compagnons de la pègre marseillaise? Je pense que même Castaner dirait que non... C'est pourtant ainsi qu'on procède chez les ennemis des gilets-jaunes -car ils sont moins traités par eux en adversaires respectables et respectés qu'en ennemis à supprimer...

Suite sur le blog de Michel Onfray ..


 

blogger templates