18 janvier 2008

Faucheurs d'OGM: Relaxe, mais les frais d’avocats restent à leur charge

Depuis mars 2003, la police réalise un prélèvement ADN des personnes présumées ou jugées coupables de presque toute action illégale, sans limite d’âge. Tag sur un panneau publicitaire, vol à l’étalage, fauchage d’un plant de maïs OGM, collage d’affiche, outrage au drapeau français…Début mai 2007, 2 enfants de 8 et 11 ans étaient convoqués pour relever leurs empreintes génétiques. Motif ? Avoir volé 2 « Tamagotchi » et 2 balles rebondissantes dans un hypermarché du Nord de la France. Suite à la protestation des parents et quelques articles dans la presse nationale, le procureur a finalement fait marche arrière. A titre exceptionnel.

Dans un silence quasi absolu, l’Etat français instaure le fichage génétique de toutes les personnes considérées comme « déviant-e-s » : manifestant-e-s anti-CPE, faucheurs et faucheuses d’OGM, jeunes de quartiers populaires, militant-e-s anti-pub, syndicalistes…Déjà plus de 480.000 profils ADN sont regroupés dans le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques (FNAEG). Seuls les délits financiers et les abus de biens sociaux ne sont pas concernés par ce dispositif.


Derrière le fichage génétique se cache une société sécuritaire voulant éliminer tous les contestataires.



APPEL A SOUTIEN FINANCIER


8 FAUCHEURS VOLONTAIRES LOTOIS D’OGM ayant refusé de donner leur ADN après une garde à vue, ont été jugés au Tribunal Correctionnel de Cahors le 14 décembre 2007.

Jugement rendu le 10 janvier 2008 : RELAXE mais les frais d’avocats restent à la charge des innocents (4000 €)


SOUTENONS LES !!!


Chèque à l’ordre de la Confédération Paysanne, 12 avenue Fernand Pezet 46000 FIGEAC. Mention « procès OGM pour refus d’ADN » au dos du chèque.


 

blogger templates