19 juin 2008

Contre les déchets nucléaires dans le Lot: mobilisation!

Communiqué Groupe « Sortir du Nucléaire Lot »

Le Lot en ligne de mire parmi 20 départements pour une nouvelle décharge nucléaire

DECHETS NUCLEAIRES cherchent candidats :

ne pas se laisser abuser!

Après la multiplication ces dernières années des dépôts de déchets radioactifs, un supplémentaire vient d’être annoncé.

“Appel à candidature pour l’accueil d’un site de stockage des déchets radioactifs de faible activité à vie longue”

C’est avec ce titre qu’un communiqué du “Ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable, et de l’Aménagement du territoire” nous apprend que la France est loin d’en avoir fini avec les déchets radioactifs.

Engagés, malgré eux, dans l’électro-nucléaire depuis plus de 40 ans, les Français n’ont découvert que bien tardivement la réalité de ces déchets ingérables.

Par le site de La Hague (Manche) tout d’abord, pour stocker les déchets dits “A”. Puis par un nouveau dépôt, à Soulaines-Dhuys (Aube), La Hague étant alors saturée.

Vinrent ensuite à la connaissance du public des déchets dits “B” et “C”, puis des “TFA” (Très Faible Activité).

Aujourd’hui, par ce communiqué, les pouvoirs publics nous sortent de l’ombre des “FAVL”

( Faible Activité à Vie Longue).

Demain, nous apprendrons effarés qu’il y a encore sur les bras des “tritiés”, et des “sources scellées”, ou encore des “déchets à radioactivité naturelle renforcée”.

Et pour après-demain, quelles seront les surprises ?

« Transparence –Volontariat –Démocratie »

Trois mots clés qui ressortent du communiqué du ministère.

Trois notions qui, en pays démocratique, sont naturelles et n’auraient nul besoin d’être mises en avant.

Trois promesses que connaissent bien les populations des innombrables sites nucléaires du pays, pour n’avoir jamais été tenues.

- volontariat ?

Jamais les populations n’ont été volontaires pour l’implantation de ce qu’il faut appeler une poubelle nucléaire , bien au contraire.

Ce sont les élus locaux qui rendent “volontaires” territoire et populations, élus bien trop souvent appâtés par des promesses d’emplois ou/et de mannes financières !

Soyons vigilants, Mobilisons nous

- démocratie ?

50 000 citoyens électeurs de Haute-Marne et Meuse ont signé une pétition demandant un référendum local pour donner leur avis sur le projet de poubelle nucléaire souterraine de Bure (Déchets radioactifs de haute activité ) .

Elus locaux et pouvoirs publics ont balayé d’un revers de main !

Signons et faisons signer la pétition

- transparence ?

Malgré la transparence qui, dit-on, caractérise l’industrie nucléaire, les localisations géographiques pressenties pour une telle poubelle restent des plus secrètes.

Curieusement, ni le site du ministère, ni celui de l’Agence chargé de ces déchets (Andra) ne fournissent d’information géographique.

Le CEDRA (Collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs St DIZIER ) a testé une nouvelle fois les applications de la transparence. Promené de poste en poste au Ministère, puis à “l’Autorité de sûreté nucléaire” (ASN), il s’est enfin vu répondre par l’ANDRA (direction de la communication) que le Ministère n’avait “pas donné autorisation” à rendre publique pour l’instant la carte géologique-géographique !

Voilà qui augure bien mal les promesses du gouvernement qui, dans son communiqué, assurait que cette démarche serait conduite “de manière exemplaire et transparente (…)”.

Transparence qui s’apparente bien plus à un artifice pour rassurer-abuser les réticents qu’à la réalité attendue.

Refusons le mensonge

du « véritable atout de développement économique pour les collectivités »

Une phrase sibylline du ministre JL.Borloo qui veut que le “centre de stockage” s’intègre “dans un projet de développement du territoire [retenu]“.

- Quel citoyen voudrait voir sa commune transformée en poubelle pour déchets nucléaire ?

- Quel élu serait assez irresponsable pour accepter un tel cadeau empoisonné ?

- Quelle association de défense de l’environnement acceptera t’elle de voir son parc naturel violé ?

Le CA du Groupe « Sortir du Nucléaire Lot »

Tel : 05 65 22 91 11

Portable : 06 09 71 64 03

 

blogger templates