18 octobre 2010

Choisis ton camp, camarade!

Humm, que j'aime le claquement des banderoles dans le petit matin frais!

Inlassablement, ils repartent au combat. Tous les 15 jours. Puis toutes les semaines. Et puis même le week-end. Ils y vont. Malgré tout. À cause de tout. Déterminés. Joyeux. Féroces. Ils sont là.


La suite sur le Monolecte...

 

blogger templates