19 février 2012

La croissance du BB Islandais

Blogs de Médiapart. 19 février 2012 par Pol

Éclaircie?Éclaircie?© pol
 
Je lis dans le journal Le Monde daté d’aujourd’hui, que l'agence de notation Fitch a relevé d'un cran, vendredi 17 février, la note de crédit de l'Islande, celle-ci passant de BB+ à BBB-. Je trouve que la nouvelle est bien amusante, il me semble qu’elle se suffit à elle-même. Une agence de notation se prononce de facto pour la bonne solution : face aux dettes, il faut refuser de payer. C’est le peuple islandais qui par deux fois, et deux référendums, a décidé de refuser de payer pour les banquiers. Je m’étonne que ni François Hollande, ni le Candidat Président ne nous promettent un référendum sur la dette (enfin je m’étonne c’est de l’ironie). La démocratie c’est notre régime, et nous pourrions nous prononcer sur une bonne question? Le Monde n’écrit pas que la relative bonne santé économique en Islande viendrait de sa bonne pratique démocratique : Fitch récompense ainsi le rétablissement de la stabilité macroéconomique du pays, qui avait connu une grave crise bancaire en 2008 et n'avait dû son salut qu'au secours du Fonds monétaire international (FMI). Merci le FMI ! C’est mimi comme explication. Je trouve que cette brève du Monde est un joli bijou langue de bois poétique à encadrer. Ce serait mieux de dire que Le Premier ministre islandais Jóhanna Sigurdardóttir est, depuis janvier 2009, à la tête d'un gouvernement de coalition Alliance sociale-démocrate et Gauche-Verte. On aimerait à ce propos connaître l’action d’Éva Joly quand elle fut consultée par le nouveau gouvernement Islandais.

Mais les faits sont têtus : La Grèce paye, et s’enfonce, l’Islande a refusé et les perspectives financières de l'île apparaissent désormais stables, selon l'agence de notation. Epargnée par la crise qui frappe la zone euro, dont elle ne fait pas partie, l'Islande devrait afficher une croissance de 2 % à 2,5 % sur la période 2012-2013, estime Fitch.

Les Islandais en montrant les dents, on réussit à attraper la croissance en plus, c’est Nicolas Sarkozy qui devrait faire un stage à Reykjavik. On aimerait savoir ce que François Hollande en pense ? Son parti il est socialiste ou libéral ?

 

blogger templates