14 février 2012

Lot : des parents d'élèves auditionnés par les gendarmes !

Le Lot en Action | 13 février 2012 | par Jean-Michel Costes

Latronquière/Sousceyrac : des parents d'élèves auditionnés par les gendarmes !

info-lot-latronquiere-1.jpgDepuis fin 2011, les élus, les parents d’élèves et le collectif des parents du collège de Latronquière/Sousceyrac, occupent les écoles maternelles et primaires, en danger de fermeture de classe. Depuis le début, les directeurs (trices), les instituteurs (trices), les personnels scolaires, ont toujours très bien compris ce mouvement, en acceptant l’occupation administrative des établissements du fait de la non perturbation des cours, en ayant bien conscience que ce mouvement défend la qualité de l’enseignement.
Après le rendez-vous avec l’inspection d’académie à Cahors, du jeudi 2 février, qui a confirmé la diminution de la dotation globale horaire (DGH) au sein du collège de Latronquière/Sousceyrac, les parents, les élus et le collectif ont décidé d’occuper administrativement le collège. Là, l’accueil a été loin d’être identique !
 
Quarante personnes, des élus dont le président de la Communauté des Communes du Haut Ségala et différents maires et conseillers municipaux, des parents d’élèves, des membres du collectif et des habitants, ont occupé les bureaux administratifs du collège pour signifier leur désaccord face à une nouvelle perte d’une classe, à la rentrée prochaine. Cette occupation a été menée de manière pacifique, sans perturbation des cours des élèves (locaux administratifs indépendants). L’absence de la directrice a été fort remarquée par tous !
Et surprise, une plainte vient d’être déposée, par Madame la Principale du collège, auprès de la gendarmerie de Latronquière, pour intrusion. Seuls trois membres du collectif du Collège de Latronquière/Sousceyrac, ont été convoqué pour audition à la gendarmerie, ce lundi 13 février. Une vingtaine de personnes se sont mobilisées, très rapidement pour soutenir les trois parents convoqués, en se rendent ensemble devant la gendarmerie.
Nous restons tous perplexes face à la soi-disant volonté de Madame la Principale du collège, de soutenir un enseignement de qualité sur notre territoire !...
La défense d’une éducation de qualité pour tous, doit-elle mener automatiquement, les parents d’élèves, à la gendarmerie et peut-être au tribunal ?..."

 

blogger templates