20 septembre 2011

Ces avions bourrés d'uranium

AIPRI | 11 septembre 2011 |


Septembre 2003.

Communiqué de protection de type NBCR de Maurice-Eugène ANDRE.


Voici déjà plusieurs fois, après les attaques des deux tours américaines le 11 septembre que j’ai diffusé l’information suivante sans la moindre réaction des pouvoirs nationaux et américains, ni de la presse et des TV, ni de quiconque spécialisé dans les attaques NBCR : «Les gros avions qui transportent les passagers contiennent environ de 800 kg à 1,5 tonnes d’uranium, ceci dans les bords d’attaque, les gyroscopes et les contrepoids divers, et cet uranium est pyrophore (il brûle). Des milliers de personnes de New York ont donc forcément respiré de nombreuses poussières d’uranium brûlé, et en seront pénalisées dans leur santé par les effets radioactifs internes de proximité alpha de l’uranium». Les grands médias sont incapables de comprendre et diffuser cette vérité puisqu’ils participent au crime du silence sur la grande nocivité des armes américaines à l’uranium utilisées en Irak dans les projectiles. Dans le futur de nombreuses personnes seront affectées dans leur capital santé (maladies de la thyroïde et différents cancers) à cause de ces poussières de ces armes à uranium injectées en grandes quantités directement dans l’atmosphère que nous respirons tous et provenant des explosions des obus, torpilles et bombes américaines qui explosent en l’Irak, produisant des poussières d’uranium brûlé qui sont si fines (de 10 angströms à 1 micromètre de diamètre) qu’elles flottent en permanence et se comportent comme des gaz invisibles emportés par les courants météorologiques sur plus de 7000 kilomètres, atteignant pratiquement tout l’hémisphère Nord et les poumons de tous. Voici que je communique encore une fois cette douloureuse vérité et que je désigne encore une fois du doigt ceux et celles qui scientifiques ou non, politiciens ou non, décideurs ou non, maître de médias ou non, empêchent les Peuples des Nations libres d’avoir accès à ces données de protection importantes pour l’avenir de leur santé».
MEA, spécialiste en protection NBCR (nucléaire, biologique, chimique, radiologique).

 

blogger templates